La Zététique se présente comme une méthode de recherche consistant à considérer que la preuve de l'extraordinaire n'est pas apportée jusqu'à preuve du contraire, sans affirmer pour autant que cet extraordinaire n'existe pas.

Au 19ème siècle, un groupe de défenseurs de la théorie de la Terre Plate, emmenés par Samuel B. Rowbotham alias Parralax Rowbotham: Zetetic Astronomy: Earth is not a Globe! An Expérimental Inquiry Into The True Figure of the Earth: Proving It a Plane, Without Axial or Orbital Motion ; and the Only Material World In The Universe!, 1865. Schadewald R.J.: Scientific Creationism, Geocentricity, and the Flat Earth < Skeptical Inquirer, Hiver 1981-1982 revendique le terme représentant le doute pour décrire sa vision de l'astronomie. Il devient par la suite l'Universal Zetetic Society, publiant au début du 20ème siècle la revue The Earth Not a Globe Review, avant de devenir l'International Flat Earth Society en 1956 Monvoisin, R.: "Chroniques zétético-musicales n°03 : Bad religion", Observatoire Zététique, août 2007.

Par la suite un comportement zététique est revendiqué par Carl Sagan, Thornton Page ou Marcello Truzzi, qui mit en avant le terme mot de "zététique" pour exprimer ce scepticisme du doute, et se démarquer du terme de "scepticisme" accaparé selon lui par des rationalistes ou démonteurs (debunkers) Truzzi, M.: "On Pseudo-Skepticism", Zetetic Scholar, n° 12-13, 1987 Truzzi, M.: "Reflections on the Reception of Unconventional Claims in Science", colloque, 29 novembre 1989. Pour ces derniers, des affirmations extraordinaires requièrent des preuves extraordinaires.

On notera toutefois que ces courants connaissent des variations en France par rapport à l'outre-Atlantique. Par exemple, le Cercle Zététique CZ (1994-2005), sceptiques considérés extrêmes, en transition "Projet Zététique Mutant" depuis novembre 2005 ou le "laboratoire de zététique" Centre de recherches et d'information sur les phénomènes dits "paranormaux" ou "hors-normes" créé en juin 1998 à la Faculté des Sciences de Nice grâce au soutien financier d'un scientifique belge sympathisant, de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, dirigé par Henri Broch, sont souvent taxés de debunking. L'Observatoire Zététique OZ, association loi 1901 fondée en 2003, est cependant considérée comme plus modérée.