Apolinar Villa
Photographie de Paul Villa le
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

Villa naît le . Inspecteur des ponts et chaussées, il se fait appeler "Paul".

A partir de 5 ans il aurait été contacté télépathiquement par des visiteurs. Entre , il voit 5 ovnis sans pouvoir les photographier, et parle à un de ses occupants.

Premier contact

En Villa travaille pour le Département de l'Eau et de l'Energie à Los Angeles (Californie). Un jour alors qu'il travaille sur Long Beach, il est poussé par une envie irrésistible d'aller sur la plage, qu'il ne comprend pas lui-même. Là il rencontre un homme d'environ 7 pieds de haut. Villa, pris de peur, pense tout d'abord à s'enfuir, mais l'homme l'appelle par son nom, et lui dit de nombreuses choses personnelles à son sujet. Villa est alors convaincu de communiquer avec une intelligence supérieure, et que cet homme vient de l'espace :

Il savait tout ce que j'avais dans mon esprit et me raconta de nombreuses choses qui étaient arrivées dans ma vie.

Il me dit alors de regarder derrière le récif. Je vis un objet en forme de disque d'aspect métallique qui semblait flotter sur l'eau. L'homme de l'espace me demanda alors si je voulais monter à bord et regarder alentour, et j'allai avec lui.

Photographie de Paul Villa le
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

Il dit que les occupants des soucoupes sont tous d'apparence humanoïde, bien que généralement plus beaux que les terriens, car ayant un visage et un corps plus rafiné. Ils disposent également d'une connaissance scientifique avancée, comme le démontre leur appareil, et leur dialogue avec Villa. Ils disent à Villa que la galaxie à laquelle appartient la Terre est un grain de sable sur une plage immense, par rapport à l'incommensurable nombre de galaxie habitées dans l'univers. De par leur technologie avancée, leur vaisseau spatial peut pénétrer le système de détection radar de la Terre, de sorte qu'ils sont détectés sur les écrans radar seulement lorsqu'ils veulent attirer l'attention sur leur présence dans nos cieux. Il semble que leur appareil soit constamment en activité à la surface de notre planète, et qu'ils prévoient plus d'atterrissages et d'observations afin d'augmenter la connaissance du public de leur existence. Ils déclarent être ici en mission pacifique pour aider notre peuple, qu'ils ont des bases sur la Lune, que Phobos, un des 2 satellites de Mars, est creux et de fabrication artificielle, et qu'il existe une intelligence supérieure qui gouverne l'univers et tout ce qu'il contient.

Premières photos

Photographie de Paul Villa le 16 juin 1963
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

Un jour ses contacts spatiaux lui demandent télépathiquement de venir seul avec sa camionnette sur un lieu de rencontre. Le , Villa se retrouve donc près d'un lit de rivière asséché au Sud d'Albuquerque, près de la ville de Peralta (Nouveau Mexique).

Villa a prévu de prendre des clichés et apporté son appareil photo japonais Rokuoh-Sha avec une lentille de 75 mm focale de 4,6, chargé avec un film Kodak 120. Alors qu'il fait une 1ère photo d'essai sur sa camionnette, il voit arriver un appareil circulaire argenté d'environ 70 pieds de diamètre.

A ce moment, 9 êtres à l'apparence humaine (4 hommes et 5 femmes) sortent alors du vaisseau par une porte fermée hermétiquement. Ils mesurent entre 7 pieds et 9 pieds , et sont bien proportionnés. Certains sont blonds, d'autres roux (comme du cuivre poli), et d'autres bruns. Ils parlent à Villa en anglais et en espagnol et peuvent communiquer télépathiquement. Les visiteurs disent à Villa qu'ils viennent de la galaxie Coma Berenices, à de nombreuses années-lumières de là. Ils indiquent disposer de 9 autres disques contrôlés à distance et beaucoup plus petits ( 14 pouces de diamètre) capables de capter des images et des sons de n'importe où et retransmettre les données à leur vaisseau instantanément. Ils permettent à Villa de prendre des photos de leur appareil.

Photographie de Paul Villa le 16 juin 1963

Après une longue conversation, le vaisseau décolle. Villa leur demande de ne pas blesser les petites créatures sur le sol en-dessous, ce à quoi ils font attention.

Villa les photographie avec son appareil. Il produira 7 images de bonne qualité :

  • 2 montrant l'appareil en position verticale, pour montrer que le peuple de l'espace a créé une gravité artificielle, et est donc complètement à l'aise quelle que soit la position du vaisseau
  • 4 autres
  • une 7ème photo où l'on voit des ouvertures dans l'appareil, qui ne sont pas des fenêtres mais sont directement impliquées dans la propulsion de l'appareil. Villa déclare que les occupants lui ont dit que ces ouvertures ne sont ouvertes que dans l'atmosphère des planètes - jamais dans l'espace.

Faux ?

Le traitement de cliché de William H. Spaulding
Le traitement de cliché de Spaulding

Cependant aucune ne sera réellement authentifiée par l'équipe du projet Blue Book VSD 2007 H. De son côté Spaulding indiquera que ces photos sont fausses, avec à l'appui le traitement d'un cliché montrant la présence d'un fil. L'objet ne serait alors qu'une maquette de 50 cm de diamètre et de 20 cm de haut.

2ème contact

Photographie prétendumment prise à près de Bernacillo (Nouveau Mexique)
La photographie prise à 18 avril près de Bernacillo

Le (Pâques), Villa est à nouveau "guidé télépatiquement" en un point près de près de Bernacillo (Nouveau-Mexique), proche de l'endroit d'où il apperçoit un appareil stationner dans l'air silencieusement et le photographie (ci-contre). L'appareil projette un rayon qui embrase une petite broussaille. Le fumée de la broussaille est visible (plus clairement en couleur) dans les arbres juste en-dessous de l'appareil, et juste au-dessus de la gauche de la porte de la camionnette de Villa. Dans une photo ils brûlent le sommeil d'un arbre - en utilisant un rayon dirigé par le vaisseau. Ces choses sont faites pour démontrer leurs capacités. L'appareil atterri et Villa évalue son diamètre à 300 pieds . Il dispose d'un tripode d'atterrissage télescopique sous l'appareil. Les 3 hommes d'équipages ont les cheveux clair et la peau hâlée.

Photographie prétendumment prise le près de Albuquerque (Nouveau Mexique)
Observation du 19 janvier au Nouveau-Mexique

Villa discute avec eux durant presque de sujets personnels mais aussi généraux. Ils lui parlent des astronautes, Edward White et James MacDivitt, sur leur vol GT-4, qui virent réellement un vaisseau lorsqu'ils rapportèrent l'observation d'un objet comme Pégase. Ils disent aussi que le gouvernement ne diffusera pas les photos de Mariner 4 parce qu'elles montrent des stations de pompage pour les canaux de Mars. Ils ajoutent que vers , 17 nations disposeront de la bombe atomique. Villa indique qu'ils parlent en anglais mais aussi en espagnol (sa langue natale). Sur leurs conseils, Villa arrête de fumer afin d'augmenter ses capacités à recevoir des communications télépathiques.

Villa meurt le . Il est enterré au Cimetière National de Santa Fe (Nouveau Mexique).