Claude Ptolémée

Ptolémée
Ptolémée
Pages de l'Amageste
Pages de l'Amageste

Ptolémée (Κλαύδιος Πτολεμαῖος ou Claúdios Ptolemaîos) naît vers 100 à Alexandrie (Egypte). Astronome grec de l'école d'Alexandrie, c'est à lui qu'on doit de connaître les travaux d'Hipparque (-160/-125) souvent cité dans le fameux ouvrage La grande syntaxe mathématique (140) transmis par les arabes à l'occident sous le nom d'Almageste. C'est un catalogue des étoiles et une conception harmonieuse et géométrique de l'univers, accompagné de notions de trigonométrie.

Géocentrisme

Le système géocentrique de Ptolémée place la terre immobile au centre de l'univers et autour tournent dans l'ordre : la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter, Saturne et les étoiles accrochées à la 8ème sphère.

Pour expliquer le mouvement des planètes, Ptolémée construit des combinaisons de mouvements circulaires et uniformes.

Les planètes décrivent des petits cercles dénommés épicycles, le centre de chaque épicycle étant lui-même en mouvement circulaire et uniforme autour de la Terre (le déférent), une manière d'expliquer les mouvements rétrogrades des planètes et leurs variations de luminosité. Pour rendre mieux compte de la réalité de certains phénomènes il affine son modèle en introduisant le point équant (aujourd'hui considéré comme une hérésie du point de vue cinématique). Indépendamment de cette conception, Ptolémée envisageait le monde comme composé de 2 régions :

  1. Les épicycles de Ptolémée, censés expliquer les marches observées de Jupiter, Saturne et du Soleil autour de la Terre
    Aristote
    Une région élémentaire qui comprenait les 4 éléments : la terre, l'eau, l'air et le feu.
  2. Une région éthérée qui entourait la 1ère et comprenant 11 cieux tournant autour de la Terre et au delà desquels se trouvait l'empyrée (séjour des bienheureux).

Le géocentrisme ne sera remis en question que 14 siècles plus tard avec Nicolas Copernic et Johannes Kepler.

Auteur de :

Il meurt vers 168 à Canope.