James W. Moseley

J'ai un intérêt sérieux pour les ovnis, et j'ai eu un intérêt sérieux même lorsque je faisais des canulars, mais mon approche n'est pas sérieuse. J'aime m'amuser aMoseley, J. W. & Pflock, Karl: Shockingly Close to the Truth! Confessions of a Grave-Robbing Ufologist, Prometheus, 2002, p. 13

Moseley à la UNCONvention de 2002 b© Grégory Gutierez
James Moseley à la UNCONvention 2002

"Jim" Moseley habite Key West (Floride). Il crée la SAUCERS.

En 1954 il devient l'ami de Gray Barker. En 1959, ce dernier publie le dernier numéro de Flying Saucer Magazine et revend le journal à Moseley, qui l'intègre à son fanzine Saucer News.

Le samedi 24, à l'hôtel Commodore de New York, Moseley héberge la 1ère Convention Mondiale sur les Ovnis, officiellement appelée Congrès des Ufologues Scientifiques. Il y fait l'annonce de la mort de Frank Edwards, en cet anniversaire de l'observation séminale de Kenneth Arnold.

En l'année suivante, Barker rachète Saucer News à Moseley, qu'il va publier jusqu'en 1972.

Mort d'un ami

A la mort de Barker, Moseley déserre les lèvres : Le public a le droit de savoir combien il y a de canulars d'ovnis, combien il est facile d'en faire, et ce que cela montre de la crédulité dans le domaine des ovnis cMoseley, J.: 2001. Début 1985, il commence à faire une série de révelations sur Barker dans Saucer Smear : [Barker] avait pris toute l'ufologie plutôt comme une blague... C'est ce que je fis aussi, à un certain niveau, mais j'ai toujours cru qu'il y avait quelque chose qui se passait vraiment, derrière toute l'absurdité, et je le pense toujours dSherwood, John C.: "Gray Barker's Book of Bunk Mothman, Saucers, and MIB", Skeptikal Inquirer, mai/juin 2002 / CSICOP. De fait, Moseley prend les ovnis au sérieux, mais pas la plupart des ufologues.

Moseley décède la nuit du vendredi vendredi 16 à l'hôpital de Key West, quelques mois après qu'on lui ait diagnostiqué un cancer de l'oesophage eColeman, Loren: "Saucer Smear's James W. Moseley Dies", Twilight Language, 18 novembre 2012.