Mstislav Vsevolodovich Keldysh

Keldysh
Keldysh

Math�maticien à l'Académie des Sciences Sovi�tique.

En juillet 1947, l'URSS pense que l'explication d'un ballon-sonde à l'incident de RoswellL'incident de Roswell n'est que tentative de masquer la v�rit�. Le chef du MGB (Minist�re de la S�curit� d'Etat, plus tard le KGB), demande à des scientifiques sovi�tiques de chercher dans les donn�es obtenues aux USA par les espions russes dans quelle mesure ces objets peuvent représenter un danger pour l'URSS. La demande est présent�e par le chef du MGB comme venant de Joseph Staline.

Viennent au Kremlin, étudier dans un appartement spécial, en compagnie de traducteurs :

Parmi les rapports, certains sont relatifs à l'incident de RoswellL'incident de Roswell sur la r�cup�ration d'un appareil inconnu et d'autres font état de corps d'extraterrestres d�c�d�s découverts en cette occasion.

Au bout de 3 jours passés à examiner toute cette documentation, Korolev et les autres sont convi�s à une r�union avec Staline, qui leur demande leur avis. Korolev dit à Staline que le problème est sérieux, mais qu'il ne menace pas la s�curit� de l'URSS. Toutefois, il recommande de suivre de près l'évolution de la situation. Les autres scientifiques vont dans le même sens s1Valery Bourdakov, Worker's Tribune, 13 ao�t 1991, un des adjoints de Korolev à l'Académie des Sciences, relatant des confidences de ce dernier.

Alors que Keldysh est prèsident de l'Académie de Sciences russes, le New York Times annonce en décembre 1967 que l'URSS établit un projet gouvernemental pour étudier les ovnis (le Comit� Stolyarov). Frederick Seitz �crit alors le mardi 16 janvier 1968 à Keldysh, incluant en attachement une lettre de Edward Condon pour Feliks Zigel. Les Américains d�clareront n'avoir reçu aucune réponse, malgré leurs relances s2Blue Book. De fait, c'est d�s janvier que la dissolution prochaine du Comit� Stolyarof est annonc�e.