Mstislav Vsevolodovich Keldysh

Keldysh
Mstislav Vsevolodovich Keldysh

Math�maticien � l'Acad�mie des Sciences Sovi�tique.

En juillet 1947, l'URSS pense que l'explication d'un ballon-sonde � l'incident de Roswell n'est que tentative de masquer la v�rit�. Le chef du MGB (Minist�re de la S�curit� d'Etat, plus tard le KGB), demande � des scientifiques sovi�tiques de chercher dans les donn�es obtenues aux USA par les espions russes dans quelle mesure ces objets peuvent repr�senter un danger pour l'URSS. La demande est pr�sent�e par le chef du MGB comme venant de Joseph Staline.

Viennent au Kremlin, �tudier dans un appartement sp�cial, en compagnie de traducteurs :

Parmi les rapports, certains sont relatifs � l'incident de Roswell sur la r�cup�ration d'un appareil inconnu et d'autres font �tat de corps d'extraterrestres d�c�d�s d�couverts en cette occasion.

Au bout de 3 jours pass�s � examiner toute cette documentation, Korolev et les autres sont convi�s � une r�union avec Staline, qui leur demande leur avis. Korolev dit � Staline que le probl�me est s�rieux, mais qu'il ne menace pas la s�curit� de l'URSS. Toutefois, il recommande de suivre de pr�s l'�volution de la situation. Les autres scientifiques vont dans le m�me sens aValery Bourdakov, Worker's Tribune, 13 ao�t 1991, un des adjoints de Korolev � l'Acad�mie des Sciences, relatant des confidences de ce dernier.

Alors que Keldysh est pr�sident de l'Acad�mie de Sciences russes, le New York Times annonce en décembre 1967 que l'URSS �tablit un projet gouvernemental pour �tudier les ovnis (le Comit� Stolyarov). Frederick Seitz �crit alors le mardi 16 janvier 1968 � Keldysh, incluant en attachement une lettre de Edward Condon pour Feliks Zigel. Les Am�ricains d�clareront n'avoir re�u aucune r�ponse, malgr� leurs relances bBlue Book. De fait, c'est d�s janvier que la dissolution prochaine du Comit� Stolyarof est annonc�e.