Williamson naît le à Chicago, dans le comté de Cook (Illinois), fils de George et Bernice (Hunt) Williamson. Il fait des études jusqu'en , où ses résultats ne lui permettent pas de poursuivre ses études dans l'Université d'Arizona.

Ne souhaitant pas se réinscrire, il préfère partir un moment à Noblesville (Indiana), où il est rédacteur à Valor, je journal de l'organisation Soulcraft de William Dudley Pelley. Ce dernier, faciste et raciste, sortant de 8 ans de prison pour opposition à Franklin Delano Roosevelt lors de la guerre, est également féru d'occulte (il compile 32 volumes d'écriture automatique issue de contact avec des intelligences supérieures) et est également en contact avec George Adamski, via leur adhésion mutuelle au culte I AM de Guy Ballard. Il est probable que, de fil en aiguille, Pelly ait présenté Williamson à Adamski.

Le , Adamski aurait installé son télescope dans un endroit favorable au passage des soucoupes volantes, au centre du désert de Californie et aurait attendu, avec 6 autres personnes : Williamson et sa femme Betty, une connaissance nommée Al Bailey et sa femme, Lucy McGiness (secrétaire d'Adamski), et Alice K. Wells, propriétaire du Palomar Gardens Cafe.

En 1952, il déclare avoir établi un contact sur ondes courtes avec des ovnis, et observé des ovnis au-dessus de son lieu d'émission.

Dans ses livres, Williamson reprend les thêmes de 2 camps opposés d'ET, avec les bons (les moissonneurs) et les mauvais (les intrus). Selon lui tous les terriens sont des êtres de l'espace dont les ancêtres viennent ici en tant que fils de Dieu. Pour lui l'humanité passe par une période de turbulence planétaire menant à une nouvelle conscience et l'aube d'une nouvelle ère dorée. De plus, un gouvernement mondial caché (les familles banquière internationales) controllées par les ET négatifs maintiendraient la vérité cachée, gardant les gens nés sur Terre ignorant de leur leur origines réelles. Williamson cite aussi la Bible pour identifier les ET "maléfiques".

A la fin des années 1950s, Williamson cesse d'être actif dans le milieu des ovnis et fonde un monastère dans les montagnes des Andes. Il y reste quelques années puis retourne à Santa Barbara (Californie), où il est ordonné dans l'Eglise Nestorienne.

En , lors d'une expédition au Pérou, Williamson disparaît.

Williamson meurt en à Long Beach (Californie).

Certains Vallée, J.: Messengers of deception: UFO contacts and cults, Ronin Publishing, juin 1979 ont indiqué que son véritable nom serait Michel d'Obrenovic, apparemment à tort (le nom de d'Obrenovic aurait disparu de Yougoslavie après 1903). Williamson aurait utilisé ce titre en une occasion en 1961 lorsqu'il assistait à un mariage, se posant comme H.R.H. Prince Michael d'Obrenovic van Lazar, Duc de Sumadya.

Auteur de :

Références :