Hartmann tentant de reproduire une photographie de Rex Heflin pour la commission Condon
Hartmann tentant de reproduire une photographie de Rex Heflin pour la commission Condon

"Bill" Hartmann Il obtient un un B.S. en Physique de l'Université d'Etat de Pennsylvanie, puis part à Tucson (Arizona) pour étudier et travailler au Laboratoire Lunaire et Planétaire de Gerard Peter Kuiper où il obtient un doctorat en astronomie planétaire et une Maîtrise en Géologie de l'Université d'Arizona, dont il intègre l'Institut de Science Planétaire (PSI), dont il va devenir scientifique sénior.

Par la suite il est professeur assistant au Laboratoire Lunaire et Planétaire de l'Université d'Arizona. En 1964 il est consultant pour la North American Aviation pour les études LESA (NASA ). L'année suivante il est nommé co-lauréat du Prix Météoritique Ninninger pour l'année .

Il sert également comme photo-analyste sur le Comité Sélectionné sur les Assassinats de la Chambre des Représentants U.S. et sur l'étude des ovnis de Condon, dont il sera enquêteur principal.

Il est membre du Panel sur les Géosciences pour recommander la recherche lunaire post-Apollo. Il a réalisé des photoanalyses lunaires et planétaires aux champs volcaniques de Mexico, Hawaii et de l'Arizona.

En il intègre la mission Mariner 9, qui pour la 1ère fois cartographie Mars en détail depuis un appareil en orbite. Là il est co-investigateur avec Bruce Murray (Caltech) et Carl Edward Sagan (Cornell) et travaille dans l'équipe de cartographie qui va découvrir pour la première fois des lits d'anciens fleuves et autres caractéristiques de la planète rouge, jusqu'en 1973. Un astéroïde (n° 3341) porte son nom.

Il est le 1er à cartographier les structures radiales concentriques des basins d'impact, et utilise les comptages de cratère du groupe de catalogage lunaire de DWG Arthur pour déduire l'age exact de la lunar maria. En avec le Dr. Don Davis (du PSI), il développe la théorie moderne de l'origine de la Lune, et l'astéroïde n° 3341 reçoit son nom en reconnaissance de sa recherche planétaire.

Hartmann
William K. Hartmann

Co-auteur avec Ron Miller de The Grand Tour: A Traveler's Guide to the Solar System, un guide "touristique" du système solaire, pour lequel il est nominé en .

Dans les années 1980s il fait partie de l'équipe Hawaïenne Mauna Kea qui est la première à avancer l'idée que les comètes aient des surfaces très sombres, comme du charbon.

À côté de cela c'est un artiste écrit livres et nouvelles, mais aussi et surtout réalise des peintures professionnelles. Ses peintures astronomiques sont utilisées dans divers livres et exhibitions, et il est le 1er lauréat de la Médaille Carl Sagan de la Société Astronomique Américaine pour sa communication de la science planétaire au public (), est élu a Fellow de l'AAAS () et est co-lauréat de la Médaille Rucorn-Florensky de la Société Géophysique Européenne pour son travail sur les cratères ().

Ses travaux scientifiques touchent à l'origine et l'évolution des planètes et des surfaces planétaires, et des petits corps dans le système solaire.

Il travaille également sur la mission Mars Observer (NASA), et à partir de il intègre l'équipe d'imagerie de MGS de la NASA. Cette année-là il publie une nouvelle sur cette "planète rouge" Mars Hartmann, W. K.: Mars Underground, 1997.

Par la suite il publiera une autre nouvelle sur le Sud-Ouest Hartmann, W. K.: Cities of Gold, 2002 ainsi qu'un nouveau guide "touristique", cette fois focalisé sur Mars Hartmann, W. K.: Grand Tour : A Traveler's guide to Mars - The Mysterious Landscapes of the Red Planet, Workman Publishing, 2003, que reprendra Pierre Lagrange.