Bullard
Bullard

Bullard naît en Caroline du Nord (USA) en et développe rapidement un intérêt pour les soucoupes volantes, passant ses Vendredi et Samedi soir au cinéma, où il peut voir des classiques comme Earth Versus the Flying Saucers. Sputnik l'inspire pour commencer à lire les journaux et ce n'est pas plus tôt que les observations de Levelland piquent sa curiosité. Il commence à lire toutes les publications sur les ovnis qu'il peut trouver ? les livres de Keyhoe Edward Keyhoe, The UFO Evidence de Richard H. Hall, Fate, Flying Saucers de Raymond A. Palmer ? et finit par rejoindre le NICAP et l'APRO dans les années 1960s.

Après avoir passé ses années d'étudiant à l'Université Chapel Hill de Caroline du Nord, Bullard part à l'école graduate en Folklore de l'Université de l'Indiana, écrivant sa thèse sur les ovnis, et achevant son doctorat en .

Bullard, T. E.: "Waves", IUR, vol. 13, n° 6,

Durant sa recherche il scanne un grand nombre de journaux contenant des signalements d'aéronefs de 1896-1897 et d'autres observations antérieures à 1947. Il poursuit ce travail en se rendant dans les archives des états et commence à publier des collections de ces éléments Bullard, E.: The Airship File, Bloomington, Indiana, 1982. Bullard, E.: The Airship File, Supplément n° 1, 1983. Bullard, E.: The Airship File, Supplément n°2, 1990..

Lorsque le FUFOR demande quelqu'un pour cataloguer et mener une étude comparative des rapports d'enlèvements, il prend le travail en charge Bullard, E.: "The Measure of a Mystery", Washington, D.C.: FUFOR, 1987, UFO Abductions. La littérature à cette époque inclut jusqu'à quelques 300 rapports, et des comparaisons démontrent que des rapports fiables avaient en commun de nombreux détails de séquence et de contenu.

Bullard
Bullard

Suite à son travail sur les enlèvements, Bullard publie des articles dans le Journal of American Folklore, Journal of UFO Studies, l'IUR, le MUFON UFO Journal, et à l'occasion du Symposium du MUFON de 2000, déclarant que les cas d'enlèvements maintiennent une cohérence surprenante. Pour lui, cette ressemblance contraste avec les récits de folklore, les légendes urbaines, et les produits de l'imagination, où les narrateurs exploitent aisément des occasions de variation dans le contenu sujet.

Bullard contribue à plusieurs articles pour l'Abduction Study Conference tenue au MIT en 1992. Un de ces articles, comparant les découvertes des enquêteurs sur les enlèvements, sera par la suite étendu Bullard, T. E.: "The Sympathetic Ear: Investigators as Variables in UFO Abduction Reports", Mount Rainier, MD. FUFOR, 1995 - Une étude des enquêteurs sur les ovnis sortie de la Abduction Study Conference qui s'est tenue au MIT en 1992 .

"Abductions and researcher bias: How to lose your way", IUR, printemps 1999

Son intérêt continu pour les aspects historiques et culturels des ovnis l'amène à écrire un article inclus Bullard, T. E. & al: "UFOs and Abductions: Challenging the Borders of Knowledge", University Press of Kansas, 2000, edité par David Michael Jacobs. Il travaille par la suite sur un autre livre sur les ovnis pour le même éditeur Bullard, T. E.: The Myth and Mystery of UFOs, 2010. Au fil des années il a servi au comité directeur du CUFOS et au comité de conseil du FUFOR.

En , il soulève la question d'une remise en question des anomalistes, face à de nombreux cas emblématiques finalement expliqués Bullard, T. E.: "Is the Anomalist on a Fool’s Errand?", Paranthropology vol.5, n° 1, pp. 4-, 2014-01

Il reside à Bloomington (Indiana) comme universitaire indépendant.

"Thomas Eddie Bullard - Who's who in ufology", NICAP