Edwin Eugene Aldrin

Buzz Aldrin

"Buzz" Aldrin naît le lundi 20 janvier 1930 à Montclair (New Jersey). Il obtient un B. S. à l'Académie Militaire américaine de West Point (New York) en 1951 et en sort comme pilote de combat.

En 1963 il obtient un doctorat de science en astronautique du MIT et est sélectionné par la NASA pour faire partie du 3ème groupe d'astronautes en octobre 1963.

Gemini 5

Il est capcom (capsule communicator) pour Gemini 5.

Gemini 9

Aldrin est doublure de pilote pour Gemini 9 le vendredi 3 juin 1966.

Gemini 10

Aldrin capcom pour Gemini 10, pilote pour Gemini 12.

Apollo 8

Aldrin est doublure de pilote du module de commande pour Apollo 8.

Apollo 11

Le documentaire sur l'observation d'Aldrin, trompeur à son goût

Adrin est sélectionné pour Apollo 11.

Le lundi 21 juillet 1969, avant le 1er alunissage, Neil A. Armstrong observe avec l'équipage un objet volant volumineux qui vogue dans la même direction que la capsule. Observé à travers un petit télescope, il ressemble par moment à un cylindre creux et cabossé, mais en mettant bien le téléscope au point, on distingue clairement une forme en "L", comme une valise ouverte dit Armstrong. L'équipage se demande s'il ne s'agit du dernier étage de la fusée de lancement SIV-B et pose la question à la base au sol, qui répond que celle-ci se trouve à 6000 miles d'eux. Par la suite il se dira absolument convaincu qu'il s'agissait de la lumière du Soleil se réfléchissant sur l'un des panneaux qui s'étaient détachés d'une telle fusée lorsqu'elle s'était séparée du lander aAldrin: "I am Buzz Aldrin, engineer, American astronaut, and the second person to walk on the moon during the Apollo 11 moon landing. AMA!", Reddit, 2014 bPhil Plait: "The Apollo 11 “UFO”", Discover Magazine, 2006-07-30 .

Aldrin expliquant son observation à l'émission Larry King Live le samedi 4 août 2007, face notamment à Stanton T. Friedman

Alors qu'un enquêteur suggérera que cet objet était peut-être un fragment du matériel d'isolation, mais Aldrin lui-indiquera que la conclusion collégiale fut qu'ils voyaient probablement un des panneaux issus de la séparation du vaisseau de l'étage supérieur. Ces panneaux n'étaient pas suivis depuis la Terre et étaient susceptibles d'être bien plus près du vaisseau Apollo. Selon Aldrin, s'ils avaient préféré ne pas en discuter sur les canaux publics, c'est parce qu'ils craignaient que leurs commentaires puisses être "mal" interprétés (comme ils le seront par la suite). Selon Aldrin, toute cette explication à propos des panneaux fut coupée dans l'interview qui fut diffusée c"First on the Moon: The Untold Story", Science Channel, 30 juillet 2006, donnant ainsi l'impression que l'équipage d'Apollo 11 avait vu un véritable ovni. Bien qu'ayant fait part de son mécontentement à propos de cette édition trompeuse et leur ayant demandé de corriger cette inversion de qu'il avait dit, ils auraient refusé dMorrison, David: "Answering Public Questions on UFOs and Aliens", eSkeptic, mercredi 14 novembre 2007.

Par la suite Armstrong et Aldrin se posent en douceur sur la Lune, tandis que Michael Collins reste en orbite basse et filme les faces visibles et cachées de notre satellite naturel.

Les déclarations des 3 astronautes de la mission Apollo 11 furent cependant claires : aucune trace de vie à la surface de la Lune. Mais la rumeur prétend également que les 3 astronautes furent constamment surveillés par des ovnis au cours de leur mission. Cette rumeur a pour origine la transcription d'une conversation radio entre l'équipage d'Apollo 11 et la base terrestre de la NASA, baptisée "Mission Control". Cependant, Armstrong, répondant aux questions de Timothy Good, démentit formellement toute observation anormale.

Retour et troubles psychiques

A son retour, Aldrin doit subir comme Collins un traitement psychiatrique à l'hôpital de Vilford Hall, pour officiellement une blessure au cou. Selon ses propres dires, la maladie nerveuse dont il a été victime mettait en cause le programme spatial, et il avait fallu garder le secret.

Aldrin quitte la NASA en juillet 1971 et retourne à l'USAF, qui l'affecte au commandement de l'Ecole de Pilotes d'Essais de la base d'Edwards (Californie). Il connait des difficultés émotionnelles personnelles et quitte quitte l'USAF en l'année suivante avec le grade de colonel.

Activisme spatial

Aldrin reste un activiste de la conquête spatiale, servant comme président de Starcraft Enterprises of Laguna Beach (Californie) et du Conseil des Gouverneurs de la National Space Society.

Contre les complotistes

Aldrin sera également harcelé par le conspirationniste Bart Sibrel prétendant que les 6 allunissages d'Apollo de 1969 à 1972 seraient faux. Le lundi 9, alors que Sibrel demande à Aldrin de jurer sur la Bible qu'il a bien été sur la Lune et que celui-ci refuse, Sibrel le traite de lâche et de menteur. Aldrin lui porte alors un violent coup à la mâchoire.

"Monolithe"

En dimanche 19 juillet 2009 à 05:54 À Washington, Aldrin, invité pour le 40ème anniversaire de la mission Apollo 11, parle d'un monolithe intéressant sur Phobos, mais souligne son origine naturelle :

Nous devrions tout faire pour aller là où l'Homme n'est jamais allé. Survoler les comètes, visiter les astéroïdes, visiter la lune de Mars. Il y a un monolithe ; il y une structure très inhabituelle sur ce... petit objet en forme de patate qui fait le tour de Mars en . Quand les gens vont découvrir ça, ils vont dire Qui a mis ça là ? Qui a mis ça là ? Eh bien... l'Univers l'a mis là. Si vous voulez, Dieu l'a mis là. Peut-être que nous devrions aller voir ? e"Buzz Aldrin on the 40th Anniversary of Apollo 11", C-Span, 2009-07-19, 53:30

Par la suite cette citation sera reprise sans préciser l'origine naturelle du "monolithe" (en fait un gros rocher comme il y en sur Terre), parfois accompagnée de photos d'autres protubérances semblables mais non situées sur Phobos (sur Mars par ex).

Auteur de :