En la Fondation Robert Bigelow lance un projet de "rassemblement" des groupes d'étude des ovnis. Dans un accord de 1 an, les responsables du CUFOS, MUFON et FUFOR s'engagent à travailler ensemble au sein de l'UFORC sur des projets liés à l'étude des ovnis contre un financement de Bigelow.

La coalition commence à travailler sur :

Le groupe se rencontre tous les 3 mois. A la réunion de à Las Vegas, qui marque également le terme d'une année d'accord à renouveler, Bigelow informe les membres du comité qu'il souhaite un pouvoir de vote et de veto. Lorsqu'on lui demande comment il compte appliquer ce pouvoir, il reste vague dans sa réponse indiquera une source à UFO Magazine, mais au fur et à mesure de la réunion les membres du groupes constate que Bigelow ne partage par leur choix de projets : sa focalisation sur des sujets "en marge" tels que les crop circles et les mutilations animales — dont il n'est pas établi qu'il existe un lien avec les ovnis — dérange le groupe. Il a essayé de relier toutes sortes de sujets en marge et annexes par rapport à ce que nous considérons comme problème scientifique, déclarera Don Berliner. J'ai aussi été dérangé par son besoin de tout contrôler, ajoutera-t-il. Il nous avait dit que le contrôle de l'argent serait de notre ressort, mais ça a changé.

En divers mésententes et problèmes d'emploi du temps amènents donc l'accord à prendre fin. Sous ses termes, les deux projets continueront à recevoir des fonds, mais aucun nouveau fond ne sera fourni. Son président Hall déclarera : Nous regrettons ne n'avons pas pu voir la Fondation Bigelow les yeux dans les yeux pour discuter de la manière de mener la recherche ufologique.

Malgré tout, les représentants s'accordent sur le fait que la réunion de trois grands groupes américains de recherche ufologique est positive, et se réorganisent sous la forme de la Coalition CFM, à la recherche de nouveaux financements.

Références :