L'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale est créé par décret constitutif du pour préparer des hauts fonctionnaires, des officiers généraux ou supérieurs et des personnes particulièrement qualifiées au point de vue économique et social, à tenir les emplois les plus élevés dans les organismes chargés de la préparation et de la conduite de la guerre via des formations et études.

Prémisses du GEPAN

En , est décidé de rassembler systématiquement les rapports de gendarmerie au niveau national, sous l'autorité du commandant Cochereau et du capitaine Kervendal. Des copies des rapports sont transmis au CNES. La même année, un comité de l'IHEDN, présidé par le général Blanchard de la gendarmerie fait des recommandations pour la création d'un organisme d'études des données sur les ovnis.

En , après une entente entre le ministre de l'Industrie et de la Recherche et les militaires, la Gendarmerie Nationale est officiellement chargée de recueillir systématiquement tous les rapports d'observation d'ovni. Dans le milieu scientifique, Claude Poher recueille les efforts propres à instituer un groupe officiel d'étude du phénomène ovni et soumet une proposition à la Direction Générale du CNES. L'initiative est examinée. Poher use de tout son charisme pour convaincre, et fait même jouer l'ensemble de ses relations, y compris auprès du Président de l'Assemblée Nationale de l'époque, Alain Poher. Après avoir passé des protocoles d'accord de collaboration avec la Gendarmerie Nationale, l'Aviation Civile, l'Armée de l'Air et Météo-France, ainsi qu'après un rapport bienveillant de l'IHEDN, la création du GEPAN est acceptée par le CNES.

Etude

En l'association des Anciens Cadres et Auditeurs de l'IHEDN élabore une étude sur le problème ovni, présidée par le général Jacques Richard. Leur rapport, rendu et le Revue de l'Institut n° 11, 1978, fait 5 propositions. L'IHEDN y fait aussi part de son inquiétude relative aux groupements privés d'ufologues. C'est d'ailleurs un tel rapport de l'IHEDN qui sert de point de départ à la création du GEPAN Petit.

COMETA

Le paraît dans le magazine VSD la version publique d'un rapport intitulé OVNI et Défense : A quoi doit-on se préparer ?, rédigé par le COMETA, association regroupant d'anciens membres de l'IHEDN.

L'IHEDN est sous la tutelle du SGDN.

Bourdais, G.: "From GEPAN To SEPRA : Official UFO studies in France", IUR, Hiver 2000-2001. Traduit "Du GEPAN au SEPRA : Les études officielles sur les OVNIS en France"