FATAC

Acronyme pour Force Aérienne Tactique, créé par les circulaires des lundi 8 août 1966 et lundi 14 novembre 1966. La FATAC est à la fois un des 7 grands commandements spécialisés et la Région Aérienne (RA) sur laquelle sont stationnées toutes ses unités. Les commandements régionaux et 21 commandements de circonscriptions régionales — nouveau nom donné aux légions — coiffent les 2 subdivisions d'arme de l'institution : la gendarmerie départementale et la gendarmerie mobile.

Selon le général Denis Letty, c'est au moins à partir de cette année-là que le bureau chasse de l'état-major de la FATac, 1ʳᵉ Région Aérienne (RA), reçoit les rapports d'enquête de la gendarmerie sur les ovnis s1[Letty 2002]. En effet, cette année-là, Letty est au bureau chasse de l'état-major de la FATac, 1ʳᵉ Région Aérienne (RA), qui reçoit les rapports d'enquête de la gendarmerie sur les objets volants non identifiés. 2 de ces rapports éveillent sa curiosité, dont un contenant les témoignages de personnes bien connues, qui lui paraissent crédibles, décrivant une observation semblable à celle de Trans-en-ProvenceL'affaire de Trans-en-Provence, avec traces au sol comme si la terre avait été soufflée, et des colorations violettes. Il ne retrouvera jamais ce rapport. Après d'autres affectations, Letty retrouve dans les années 1970s l'état-major de la FATac, cette fois comme chef du 3ᵉ bureau Opérations.

Un chef de la FATac déclarera à propos des ovnis : Nous n'allons pas ridiculiser la FATac par de telles sornettes.

En 1992 la FATac est dirigée par le général Bernard Norlain.

La FATac disparaît en 1994.