En 1983, à l'issue d'une réunion de la FFU à Troyes, Gilles Durand, Michel Coste, Thierry Rocher, Ronald Juille (GEPO), Michel Piccin et Bernard Charbonnier (Control) décident de se démarquer de cette entité et de fonder le Comité Ile-de-France des Groupements Ufologiques, pendant parisien du CNEGU où il est régulièrement représenté à ses sessions de travail par ses principaux membres.

Le comité publie pendant 4 ans l'Annuaire du CIGU, une revue annuelle de plus de 300 pages dans laquelle se trouve, en encart, la revue de l'AIHPI. Sont publiés dans la revue des textes de Jean Sider, Michel Figuet, p (sous le pseudonyme de Henry Durrant), John Alva Keel, ou Anne Vève (pseudonyme de Geneviève Beduneau).

A partir de 1987, le CIGU est représenté aux Rencontres Internationales de Lyon sur le phénomène ovni (organisées par l'AESV & SOS OVNI).

En 1988, avec le CNEGU et d'autres groupes ufologiques, le comité participe, au stand/exposition tenu par la BIDU/Banque OVNI dans le cadre de Parapsy 88, à Paris, Porte de Champerret. Cette même année, suite à la cessation de la parution de la Circulaire du CNEGU, le CIGU entâme avec l'AIHPI la publication d'une circulaire pluridisciplinaire, la Circulaire du CIGU (CCIGU), compilant de nombreuses informations couvrant des domaines variés : ufologie, paranormal, cryptozoologie, insolite, céréalogie, exobiologie, astronautique, etc. La parution cessa après 11 numéros. Ce travail est repris par Thierry Rocher et Jean-Claude Leroy sous le titre La Circulaire puis Le Répertoire.

En 1991, le comité est mis en sommeil.