Les observations d'ovnis défendues

Star de Sudbury (Ontario), p. 2

Des tours à travers la galaxie remémorés sous hypnose

Toronto (CP) - Leo Sprinkle, un psychologue de l'Université du Wyoming, dit avoir hypnotisé des gens ayant vu des objets volants non-identifiés et être maintenant convaincu que nous ne sommes pas seuls - les humains ne sont qu'une petite partie de tout le système.

Sprinkle, conférencier invité à la 86ème convention annuelle de l'Association Américaine de Psychologie, dit penser qu'il peut prouver que les témoins d'ovnis ne sont pas fous.

Il dit avoir au cours des 5 dernières années hypnotisé 50 personnes disant avoir été emmenés faire des tours mystérieux à bord de vaisseaux spatiaux extraterrestres. Avant hypnose, les sujets n'étaient jamais parvenus à se remémorer ce qui leur était arrivé quand ils étaient partis faire un tour dans la galaxie, dit Sprinkle.

Il dit que les sujets lui ont dit que tout est devenu noir au moment où ils ont eu un contact visuel avec les visiteurs non-terrestres.

Après de nombreuses heures d'hypnose, la moitié des témoins d'ovnis disent pouvoir se souvenir de détails précis de leurs période de black-out, dit Sprinkle.

Carl Higdon, 42 ans, un foreur de puits de pétrolke du Wyoming, a raconté à Sprinkle qu'il était en expédition de chasse lorsqu'il tenta de tirer un coup de fusil. La balle ne voyagea que 15 m, puis rebondit sur un mur invisible. Lorsque Higdon se retourna, il faisait face à une créature étrange.

Description d'extraterrestres

Sprinkle dit que Higdon décrivit par la suite la créature comme un humanoïde aux cheveux crépus et 2 petites antennes, vêtu d'une combinaison de saut d'astronaute. Au lieu de mains, il avait des cônes capables de projeter un rayon pouvant transporter des objets d'un endroit à un autre.

Sprinkle dit que sous hypnose, Higdon dit avoir été emmené dans une cabine puis transporté dans un vaisseau-mère, une énorme structure illuminée à la forme d'arbre de Noël.

Chaque fois que Carl décrivait cela sous hypnose, ses yeux s'embuaient parce que la lueur du vaisseau était trop aveuglante, dit Sprinkle.

Mais une fois à l'intérieur du vaisseau-mère, Higdon se souvient de ce qu'on lui dit : Vous ne correspondez pas à ce que nous recherchons - vous pouvez repartir.

Des amis le trouvèrent plus tard cette nuit-là, à errer presque délirant dans la forêt dense.

Carl était un gars dur à la tâche, fort, taiseux et pas du tout fou, dit Sprinkle said. J'ai conclu jusqu'à preuve du contraire qu'il y a peu d'éléments poyr étayer l'hypothèse d'une psychose selon laquelle seuls des dingues voient des soucoupes volantes.