Les photographies du lac Saint Clair

Une des photos des frères Jaroslaw
Article du Washington Post

Le 9 janvier 1967, les frères Jaroslaw disent avoir pris 4 clichés d'un ovni au-dessus du lac Saint-Clair, près de Detroit.

Le lendemain un article de l'AP paraît dans le Los Angeles Herald Examiner, accompagné des photos :

Des frères voient, photographient un ovni

Mont Clemens (Michigan), 10 Janvier (AP) -- 2 frères adolescents rapportent avoir observé et photographié hier un objet volant en forme de disque dont ils disent qu'il stationna pendant 10 mn derrière leur maison, et à moins de 1 mile de la base aérienne de Selfridge.

Dan Jaroslaw, 17 ans, et son frère Grant, 15 ans, ont eut des photographies pour soutenir leur signalement d'un objet volant de forme discoïdale, légèrement bombé au sommet avec ce qui semble être un mât fin à l'arrière.

L'Air Force a déclaré ne rien savoir de l'observation rapportée. L'Air Force à déclaré qu'un hélicoptère des Gardes-Côtes dans la zone à peu près au même moment n'a signalé aucune observation.

Dan se souvient : "environ 5 mn après qu'il (l'objet) ait disparu, il vit un hélicoptère au-dessus de la zone" et que Grant qui prit toutes les photos le photographia aussi.

Les numéros à l'arrière des photographies prises avec un appareil photo Polaroïd, cependant, montrent que l'un des objets volants signalés sont venus après la photo de l'hélicoptère. L'objet était sur les photos n° 1 et 2, l'hélicoptère n° 3et l'objet à nouveau sur la n° 4.

Les frères dirent qu'il fonça au Sud-Est et disparut dans les nuages. Dan dit : "Nous avons vu beaucoup d'appareils étranges de la base dans les 14 années où nous avons vécu ici, mais jamais quelque chose comme çà. Il s'est déplacé plus vite que aucun des jets de la base que nous voyons."

A l'insistance de leur père, les garçons se soumettent à un test au polygraphe ("détecteur de mensonges"). Ils sont très nerveux, et l'examinateur déclare qu'il n'avoir pas pu les disculper.

Hynek est dubitatif, troublé par les ressemblances de l'ovni avec d'autres déjà connus. Son assistant William Powers trouve que les lignes de visée des photos ne se coupent pas au-dessus du lac, et qu'elles pourraient se croiser dans le plan vertical du swing set frame (il y eut cependant une anomalie notable, indiquant que les mesures auraient pu être incorrectes). Si cette interpretation est correcte, la maquette aurait fait 3,5" de diamètre et aurait pu swung as little as 8" dans le vent pour expliquer les résultats de mesure.

Nyls

 
Article du Washington Post

En mars, le major Raymond Nyls, enquêteur de l'Air Force, tente de reproduire la photo des frères Jaroslaw en suspendant un bloc de bois de 3,5" à un fil de pêche translucide. La ligne n'est pas visible sur les photos et Hynek déclare que cela jette un doute significatif sur les photos.

En 1976, les frères Jaroslaw, envoient une lettre à Hynek :

...Dan suggéra de faire une maquette d'ovni, de la soutenir avec un fil, et si la photo rendait bien, que nous pourrions faire une blague à notre famille et nos amis pour voir leur réaction avant de leur dire la vérité.

Dan fit une maquette rapide. Nous entourèrent alors le fil blanc avec de la bande de papier autour de deux poles par plusieurs fois, et attachèrent la maquette aux fils. J'étais réticent à gaspiller la pellicule, parce que je pensais que les fils et la bande serait visibles sur la photo. Les conditions météos étaient tout simplement idéales, la photo sortit si réaliste que nous en prîmes d'autres. Au même moment où nous prenions les clichés, un hélicoptère vola au-dessus de la zone. Juste pour l'occasion, je le photographiais aussi.

Nous montrâmes les photos à notre mère, et prétendirent qu'elles étaient réelles. Mais avons que nous le sachions, alors que nous étions dans une autre pièce, elle avait appelé le Journal.

Dan et moi décidèrent de laisser le journal avoir l'histoire. Nous jouèrent le jeu alors que le journaliste posait ses questions. Et dîment que l'hélicoptère était avec l'ovni. Aussi, nous ne pensions pas que l'histoire prendrait l'ampleur qu'elle a eue.

Nous sommes désolés si nous avons posé quelque problème avec ceci.

Respectueusement, Grant F. Jaroslaw, Dan A. Jaroslaw.

Références :