L'objet photographié
L'objet photographié
L'objet photographié
L'objet photographié

Le , André Frégnale, ingénieur géologue, se promène à pieds près du lac Chauvet (Puy-de-Dôme). Il fait très beau temps, le ciel est bleu azur avec un fort vent d'ouest.

Observation

En regardant vers le sud, il remarque dans le ciel un objet de forme discoïdale, venant de l'ouest, se déplaçant silencieusement à et vitesse constante vers l'Est. Le témoin se saisit alors de l'appareil photo qu'il porte sur lui, un 24x36 Zeiss Ikonta équipé d'un objectif de 45 mm. Il prend 4 clichés, pendant .

Lorsque l'engin est trop loin pour le photographier correctement, Le témoin prend ses jumelles pour suivre l'objet qui s'éloigne et le voit disparaître, quasi instantanément, comme s'il s'évanouissait sur place. Au total, l'observation a duré moins de 1 mn.

Le témoin aurait cependant toujours refusé de croire en la réalité des ovnis, et pour ce qui est de l'objet qu'il a photographié, pense qu'il peut s'agir d'une maquette volante, ou - plus étonnamment pour un témoin direct - de poussière cosmiques agglomérées (sic).

En , les 4 photos sont publiées pour la première fois dans le livre d'Aimé Michel, Lueur sur les soucoupes volantes.

Enquête

Zoom des photos de l'objet
Zoom des photos de l'objet

En , Pierre Guérin, qui s'intéresse au phénomène et obtient les négatifs originaux, se livre à des calculs et examens approfondis des négatifs, dans différentes revues ufologiques, concluant "mathématiquement" (par triangulation) à la réalité d'un disque volant. Il écarte définitivement toute falsification (retouche) ou artefacts photographiques (tâches de développement).

En , Guérin procède à de nouvelles analyses des clichés : celles-ci révèlent de nouveaux éléments qui confortent le témoignage. Ce travail sera publié en Guérin, P.: "A Scientific Analysis of Four Photographs of a Flying Disk Near Lac Chauvet", JSE, vol. 8 (1994), n° 4, pp. 447-469, ainsi que dans son dernier livre Guérin, P.: OVNI - Les mécanismes d'une désinformation, Albin Michel 2000, ISBN 2-226-12022-X.

Hélas, les négatifs de ces 4 clichés seront perdus dans l'intervalle. Guérin évalue le diamètre du disque à 15 m environ, se déplaçant à 170 km/h à 590 m d'altitude VSD 2007 H.

En , l'équipe d'IPACO produit un nouveau rapport d'analyse qui conclut à l'utilisation probable d'un pigeon d'argile Antoine Cousyn, François Louange et Geoff Quick avec la contribution de Gilles Munsch, Francine Cordier, Patrice Seray et Raymond Piccoli en partenariat avec la Commission 3AF / Sigma2: "Les photos du Lac Chauvet", IPACO, 2016.

Delmon, Alain: "Les cas solides : Lac Chauvet, France, 1952"