L'indiscernabilité est l'hypothèse qu'un phénomène est indiscernable d'un autre, et donc qu'on ne peut prouver que ceux-ci sont différents. En ufologie, elle a été avancée en deux occasions.

OVI/OVNI

Rapport n° 14

En , l'USAF confie au BMI une étude statistique des observations d'ovnis afin d'examiner si les cas non-identifiés sont réellement différents de ceux identifiés. Le résultat est publié dans le rapport Blue Book n° 14, avec une conclusion surprenante : la population des OVI serait effectivement différente de celle des OVNIs.

Hendry

De , Allan Hendry, nommé par J. Allen Hynek pour enquêter sur les cas reçus au CUFOS, réalise qu'il ne peut trouver une caractéristique d'OVNI qu'il ne puisse pas trouver dans un des cas qu'il a pu expliquer.

Dans le livre qu'il écrit à ce sujet Hendry, A.: The UFO Handbook, 1979, il réfute alors le rapport spécial n° 14, en montrant que les données n'étaient pas adaptées à un traitement statistique.

GEIPAN

En le GEIPAN mène une étude pour voir via des algorithmes si, à partir des données brutes d'observations d'ovnis, des phénomènes "types" se dégagent en terme de caractéristiques. Au final une dizaine de "classes" de phénomènes émergent (avec chacun une population, plus ou moins grande) mais qui restent flous, avec des caractéristiques aussi communes entre elles "Note Technique n° 4: Recherche statistique d'une typologie des descriptions de Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés", N° 085 CT/GEPAN, 1981-03-25.

Science fiction

En , Bertrand Meheust fait remarquer, au travers de nombreux exemples, à quel point il est difficile de distinguer des témoignages d'ovnis et des récits de science-fiction antérieurs> Méheust, B.: Science-fiction et soucoupes volantes, une réalité mythico-physique, Mercure de France, 1978, réédité chez Terre de Brume, 11 mai 2007 ..