Otto Struve

Otto Struve
Struve a"Otto Struve, first director of McDonald Observatory", McDonald Observatory, 2013

Struve naît le jeudi 12 août 1897 à Kharkiv (Ukraine). Son éducation à l'Université de Kharkiv est interrompue par la 1ʳᵉ guerre mondiale et la guerre civile russe, qui en font un réfugié en Turquie. De là Edwin Frost l'amène à l'Observatoire de Yerkes, où il achève son doctorat à l'Université de Chicago et rejoint rapidement la faculté.

Struve va diriger 4 observatoires : celui de Yerkes, l'observatoire McDonald (qu'il fonde et où il télescope porte son nom), celui de Leuschner et le NRAO, dont il est le 1er directeur. En 1951, Struve donne une conférence de presse à la fin de laquelle il indique qu'il existe des indices probants que des systèmes planétaires se soient formés autour de la moitié des étoiles de la galaxie. Struve en vient à considérer que la vie peut certainement exister sur d'autres planètes. La position de Struve, alors l'un des astrophysiciens les plus en vue, impressionne d'autres scientifiques tels Frankin E. Roach, ou Frank D. Drake, qui assistait à la conférence, et a trouvé quelqu'un qui partage ses idées.

Ozma

En 1960, Struve nomme Drake à la tête du projet OZMA. Début novembre 1961, il participe à la 1ère conférence sur le projet SETI au NRAO, réunissant un groupe de 11 scientifiques montrant un intérêt pour SETI : en plus de Drake sont présents Pearman, Dana Atchley, Melvin Calvin, Su Shu Huang, John Lilly, Philip Morrison, Bernard Oliver, Carl Sagan.

Cependant, contre toute attente, Struve met brusquement un terme le Projet OZMA : à une conférence devant une presse déconcertée, il choque en déclarant qu'écouter des messages de l'espace est une folie et que, à côté de cela, il pourrait être imprudent pour nous d'y répondre sans d'abord connaître l'identité et les intentions possibles de nos interlocuteurs.

Struve sera rédacteur-en-chef du Journal Astrophysique pendant plus de 15 ans. Il effectuera des investigations spectroscopiques détaillées sur les étoiles (en particulier les étoiles doubles), étudiant leur rotation, le medium interstellaire, où il découvrira les régions H II, et les nébuleuses gazeuses. Il écrira plus de 900 articles, dont beaucoup seront fameux, ainsi que plusieurs livres.

Struve décède le samedi 6 avril 1963 à Berkeley (Californie).