Shklovskii
Josef Samuelovitch Shklovsky

Shklovskii (ou Joseph Samuelovitch Shklovsky) naît en Ukraine (alors en Russie) en .

En il montre que les radiations d'ondes radio venant du Soleil émanent des couches ionisées de sa couronne (dont il montre que la température dépasse le million de degrés), et développe une méthode mathématique pour différencier les ondes radio thermiques des non-thermiques au sein de la Voie Lactée. Il s'occupe également de l'utilisation des nébuleuses planétaires comme chandelles standard pour la détermination des distances cosmiques.

En il fonde et dirige le département de radio-astronomie de l'Institut Astronomique Sternberg (SAI) de Moscou, et professeur d'astronomie à l'Université de Moscou.

Il est particulièrement connu pour avoir suggèré l'explication de la radiation continue venant de la Nébuleuse du Crabe (Taureau) comme étant due à un rayonnement synchrotron, où des électrons inhabituellement énergétiques sont tordus par des champs magnétiques à des vitesses proches de celle de la lumière. Shklovsky propose que les rayons cosmiques émis par des explosions de supernova à moins de 300 années-lumières du Soleil ont été la cause de certaines des extinctions de masse sur Terre.

Shklovsky
Josef Samuelovitch Shklovsky

Avec Kardashev, il est l'un des premiers grands scientifiques à proposer un examen sérieux de la possibilité d'une vie extraterrestre. En ce dernier organise une Conférence sur les Civilisations Extraterrestres où des radio-astronomes se réunissent à l'Observatoire Astrophysique Byurakan (Arménie) dans le but d'obtenir des solutions techniques rationnelles et linguistiques au problème de la communication avec des civilisations extraterrestres qui sont bien plus avancées que la civilisation terrienne. L'emphase portée sur (a) la communication et (b) l'émission de signaux puissants par une intelligence hautement avancée depuis de grandes distances (éventuellement même extragalactiques), fait contraste avec la plus grande attention portée aux USA pour la recherche de messages venant d'étoiles et de civilisations proches plus en phase avec la nôtre. L'approche soviétique est typifiée par le schéma de classification de Kardashev de races technologiques et l'intérêt de Troitskii pour la possibilité de détecter des signaux venus d'autres galaxies Tovmasyan, G. M., ed. Extraterrestrial Civilizations: Proceedings of the First All-Union Conference on Extraterrestrial Civilizations and Interstellar Communication, May 1023, 1964, trans. from the Russian. Jerusalem: Israel Program for Scientific Translations (1967).

Une 2ème conférence est tenue en à l'Observatoire Byurakan, pour la 1ère fois internationale et soutenue par les Académies des Sciences de l'URSS comme des USA. Ambartsumian, Kardashev, Shklovskii, et Troitskii prennent en charge l'organisation du côté soviétique.

Shklovsky meurt en .

Auteur de :

Références :