Robert Oechsler

Robert Oechsler

"Bob" Oechsler (BO) nait en 1949, est fils d'un pilote de l'USAF.

Armée (1968-1972)

En 1968 il interrompt ses études à l'Université du Maryland pour rejoindre l'USAF. Là il sert principalement dans les services radio et télévisés du continent.

Lors de la guerre du Vietnam, Oechsler sert au Cambodge, en Thaïlande et au Laos. Certains de ses travaux durant cette période nécessitent une accréditation Top Secret, lorsque chaque mois il s'envole en hélicoptère dans une zone démilitarisée pour filmer des systèmes d'armements secrets.

A son retour aux USA, Oechsler passe 1 an à la base de Wright-Patterson.

NASA

En 1972 Oechsler quitte l'USAF pour retourner à l'Université du Maryland. Il rejoint ensuite la NASA au Centre de Vol Spatial Goddard de Greenbelt (Maryland), se spécialisant dans les missions d'analyse technique en tant que concepteur de prototypes de systèmes de contrôle sophistiqués et de surveillance mobile. Il participe notamment aux projets International Ultraviolet Explorer et le Projet de Test Apollo-Soyuz.

Par la suite Oechsler préside une société de robotique, Internationale Robots, Inc. où il développe et commercialise des systèmes de surveillance mobiles.

Piège pour Inman

Oechsler travaillé notamment avec Timothy Good. Il enregistre avec ce dernier une conversation qu'il a en 1989 avec l'amiral Bobby Ray Inman, a qui il fait croire qu'il appele de la part de l'amiral Hill-Norton, qui se déclarerait furieux qu'on lui refuse l'accès aux dossiers concernant un "certain sujet".

Inman lui répond alors que le "sujet" en question n'est pas récent, et conseille que l'amiral Hill-Norton s'adresse à Hineman et Shapiro.

Oechsler demande alors :

...Oui, merci beaucoup de me rappeler.

Il n'y a pas de quoi.

Vous souvenez-vous de qui je suis ?

Malheureusement non, je suis désolé.

Ok, eh bien nous nous sommes rencontrés à l'Université de Science - Université de Science et Technologie du Maryland...

Je me souviens, maintenant, merci.

...

Je voulais, en ce qui me concerne, je cherchais une orientation que j'espérais que vous pourriez me donner...

Ok.

...pour avoir une quelconque direction dans la manière dont je pourrais assister le projet. J'ai passé beaucoup de temps à étudier le phénomène et je pense que technologiquement je peux avoir des choses très intéressantes à apporter...

Uh huh.

...probablement pas autant que cela était, comme vous le savez peut-être déjà. Mais je voudrais certainement avoir une orientation dans plusieurs domaines différents. C'est probablement une situation où j'aimerai à un certain point me réunir avec vous, et avoir une vue globale de la direction que je pourrais prendre pour aider. D'après l'amiral Lord Hill-Norton, et M. Good, le mieux que je puisse faire ici est, je n'ai aucune idée ce que peut être le niveau de sécurité à travers les pays. Et je veux vraiment éviter d'être trop impliqué de cette manière - Je laisserai çà à votre discrétion.

Que fait Peter Hill-Norton maintenant ?

Ce qu'il fait en ce moment ?

Oui.

Autant que je sache il travaille en arrière-plan. Il a beaucoup travaillé avec Timothy Good dans un publication qu'il a sortie, Above Top Secret, que vous connaissez peut-être ou pas, publié par William Morrow à New York.

Non - je ne connais pas.

Ok, quoi qu'il en soit il travaille - ils travaillent plus ou moins ensemble, Timothy Good comme consultant. L'Amiral Lord Hill-Norton est, comme il me l'a dit, plutôt furieux de son impossibilité d'obtenir des informations sur ces questions...

(...)

...

...et a envoyé en fait Timothy Good ici faire un tour pour trouver plus d'informations. Il y a eu une conférence à Las Vegas fin Juin, début Juillet, où il a espéré obtenir quelques contacts. Et je lui ai suggéré que la seule personne que je connaissais qui pourrait l'aider - s'il était possible d'obtenir des informations entre pays - serait par vous. Et j'ai suggéré qu'un contact soit pris.

Quel est le domaine général d'intérêt ?

...

Deux choses. La première, je pense d'après mes recherches qu'il y a une dichotomie de tris, un dans lequel il semble y avoir un programme d'endoctrination pour éduquer le public aux réalités impliquées ici. L'autre doit être un problème lié aux mesures de sécurité et au niveau du "besoin d'en connaître".

Pensez-vous que les vaisseaux récupérés pourront un jour être étudiés par les civils ?

Ce à quoi Inman répond :

Une fois encore, je n'en sais rien. Il y a 10 ans, je vous aurais répondu non. Mais les choses évoluent et certaines personnes commencent à devenir plus ouvertes à ce sujet. Je pense que, pour avoir une réponse, vous devriez contacter Hineman.

Oechsler essaye plus tard de convaincre Inman de parler en public, qui fait répondre par ses services qu'il ne veut plus que l'on cite son nom en rapport avec des sujets classés secret.

Inman déclarera à un autre journaliste que la conversation rapportée eut bien lieu, mais qu'il croyait que Oechsler faisait allusion à des vaisseaux de type sous-marin. Il déclarera également à un autre journaliste qu'il n'avait en fait pas compris de quoi parlait Oechsler avant le milieu de leur conversation, et que, de toute façon, en 22 ans de service, il n'avait jamais rien vu qui soit en rapport avec des extraterrestres.

Brookings

Oechsler a également retrouvé un document de la NASA datant de 1960 où l'on s'interroge sur la réaction des humains si on leur apprenait subitement que les extraterrestres existaient. Ce rapport conclut que les hommes deviendraient aculturels, finiraient par se soumettre à la nouvelle culture, et qu'il conviendrait donc de les conditionner par un endoctrinement.

En 1990, Oechsler est amené par hélicoptère sur un site de la NASA à 20 miles au Sud-Ouest de la base d'Elligton. Le site y dispose d'une chambre de micro-gravité, qui, Oechsler en est convaincu, a été construite à l'aide d'une technologie extraterrestre.

Gulf Breeze

Par la suite, Oechsler est associé avec Bruce Maccabee dans la défense de l'authenticité du cas de Gulf Breeze.

Il décède en 2020 a"Robert Oechsler".

bGood 1991