Hubert Curien

Curien naît le à Cornimont (France). En il fait des études de physique à l'ENS et à l'Université de Paris, d'où il sort en . En il est professeur à l'Université de Paris.

CNRS

En Curien devient directeur général du CNRS, jusqu'en où il devient Délégué Général pour la Recherche et la Technologie.

CNES

En , Curien devient directeur CNES. C'est lui qui donne son aval pour la création du GEPAN en 1977, et le place sous le contrôle d'un conseil scientifique de 7 membres, dont il est président. Cependant le chef du GEPAN, Claude Poher, décide de partir, ne pouvant publier ses travaux. Cela faisait partie du contrat, souligne Curien, Nous ne souhaitions pas publier pour ne pas entrer dans des polémiques publiques. Conséquence inévitable, le GEPAN y a gagné une aura de mystère Ciel & Espace, 2004.

A partir de il est président de la Fondation Scientifique Européenne, et de 1981 du Conseil Européen pour l'Agence Spatiale. En il devient vice-président de l'Académie d'Astronautique Internationale.

En il quitte la présidence du CNES pour celle de l'Académie Spatiale Nationale, jusqu'en .

Ministère

A partir de , Curien devient Ministre de la Recherche et de la Technologie. Selon Jean-Pierre Petit, c'est que Curien insiste pour que G. P. soit associé au projet de MHD Rouen, basé sur les travaux de Petit. Puis cette même année le changement de gouvernement l'éloigne du ministère, qui lui revient en 1988.

De , Curien est président du SAFISY (Space Agencies Forum for the International Space Year).

A partir de , il est président du conseil du CERN (jusqu'en ) et de l'Academia Europaea.

Curien est Grand-Officier Legion d'honneur, Chevalier de l'Empire Britannique, membre de l'Académie des Sciences.

Curien décède le .

Curien, H: For an International Science Policy