Shi Bo

Bo
Shi Bo

Bo naît à Shanghaï (Chine) dans une famille traditionnelle de grands lettrés. Il commence à réciter les anciens poèmes des dynasties des Tang et Song, à s’exercer à l’art pitural et calligraphique dès l’âge de 5 ans. Par la suite il ne cessera de s’y appliquer, même en pleine Révolution culturelle où il était enfermé dans un camp de concentration et de travail.

Ecrivain-poète-calligraphe, il publie en Chine, à Taiwan et à Hong Kong plus de 60 livres en chinois.

En 1990 il s'exile en France à Paris et apprend le français à l'université. Il continue à écrire, ayant publié une quinzaine d’ouvrages en français.

Spécialiste en Caoshu (style dit "herbe folle"), il est reconnu comme un grand maître du Xingshu et Kaishu. Il crée son style appelé "bambou gracieux" dont les traits sont fins, fluides, élégants, tantôt secs, tantôt vigoureux, comme des tiges de bambou dansant au gré du vent, jouant avec l’ombre et la lumière, le visible et l’invisible, le plein et le vide, en un mot avec le Yin et le Yang.

Professeur universitaire et journaliste à Pékin pendant plus de 20 ans, il organisé de nombreuses expositions à Pékin, Shanghaï, Hong Kong, Kyoto. Certaines de ses oeuvres calligraphiques sont conservées par des musées et des collectionneurs, de nombreuses autres décorent des salons privés en Chine, au Japon, à Singapour, à Hong Kong et en France.

Shi Bo , ce qui lui vaut un séjour en camp de travail pendant la révolution culturelle, afin de le punir d'avoir choisi une langue "capitaliste". Poète, calligraphe (Ancien vice-président de l'Association nationale des calligraphes de Pékin)

il est aussi ufologue.

Auteur de :