Keith Basterfield

Basterfield
Keith Basterfield

Basterfield a une formation dans les sciences sociales.

En 1967 une vague d'observation d'ovnis dans la région d'Angleterre où il habite éveille son intérêt pour le sujet. Il s'investit en ufologie aFSR bMagonia.

En l'année suivante il déménage à Adelaide (Australie du Sud), où il intègre un groupe ufologique local cThe Australasian Ufologist Magazine dthe UFO Research Australia Newsletter. Il devient coordinator continental du MUFON pour l'Australie et la Nouvelle Zélande eMUFON Journal, jusqu'en 1998. Il aide aussi au niveau national le Centre Australien d'Etude des Abductions, et est membre du groupe de Recherche sur les Ovnis d'Australie du Sud. Au fil des années il est enquêteur de terrain pour l'APRO fAPRO Bulletin et travaille aussi sur des éléments pour un CUFOS américain g"Australian UFO Researcher Basterfield, Keith", AUFORN.

Il publie aussi dans des magazines et journaux européens et d'Amérique du Sud et à partir de 1981 un recueil de signalements d'ovnis en Australie hBasterfield, K.: Close Encounters of an Australian Kind, 1981, régulièrement réactualisé iBasterfield, K.: UFOs: A Report on Australian Encounters, Reed Books, Kew, Vic, 1997.

À partir de la fin des années 1980s il travaille avec Robert E. Bartholomew sur l'application potentielle du concept de psychologie mainstream et des "personalités enclines à la fantaisie", ce qui génère des controverses jBartholomew, R. E., Basterfield, K., & Howard, G. S.: UFO abductees and contactees: Psychopathology or fantasy proneness?" Professional Psychology: Research and Practice, 22(3), 1991, pp. 215-222.

Il intervient à des conférences sur les ovnis australiennes et est sollicité par les medias australiens lorsqu'ils ont besoin d'un commentaire informé sur les événements ufologiques dans le monde.