Barnett serait né en . En Ray Santilli se rend à Cleveland (Ohio) pour y acheter le film de la 1ère apparition d'Elvis Presley en public en à Jack Barnett, ancien cameraman de l'USAF. Après avoir négocié le film de Elvis, Barnett propose plusieurs films, dont 22 (14 ? 15 ? 29 ?) boîtes 16 mm noir et blanc totalisant de film retraçant la récupération d'un appareil extra-terrestre s'étant écrasé en ainsi que l'autopsie de ses occupants. Santilli est dubitatif, mais plus convaincu quand Barnett lui montre des papiers prouvant qu'il a été cameraman pour l'armée de . Il désire cependant que son anonymat soit conservé.

Barnett aurait assisté à la 1ère explosion atomique à Trinity (Nouveau Mexique) le . En à l, il aurait aussi filmé les essais d'un prototype d'hélicoptère, de Mac Donnell, le "Little Henry". C'est à ce moment qu'il aurait été convoqué par le général Clements MacMullen à Roswell, mi-.

Mais aucune trace de ce cameraman dans les listes de l'époque. Le seul Jack Barnett, qui aurait filmé l'apparition en public d'Elvis Presley et qui n'a jamais été militaire, après plusieurs recherches conjointement menées par Bob Kiviat et John Purdie de la télé anglaise de Channel 4, sont restées vaines, d'autres équipes font les mêmes recherches un peut partout dans le monde, mais sans résultat. En France, c'est le journaliste Nicolas Maillard qui après une enquête de 4 mois retrouve un certain nombre de cameramen encore en vie, mais aucun n'est Jack Barnett. Maillard retrouve également un film du projet Little Henry X H 20, ce film semble avoir été tourné par 2 personnes, Bill Schmitt et Chester Turk lui étant décédé, quand à Bill Schmitt lui n'a jamais quitté le Missouri. Maillard retrouve Bill Randle, 1er disc-jockey en vogue à l'époque, lui disant bien avoir engagé un cameraman du nom de Jack Barnett pour filmer la représentation d'Elvis en , mais celui ci travaillait pour la Fox et, décédé en , il n'a pu rencontrer Santilli.