Le système Semi-Automatic Ground Environment, achevé au début des années 1960s, révolutionne la défense aérienne. L'intégration des technologies radar et informatique développée pour SAGE contribuera aussi significativement au développement des systèmes de contrôle de traffic aérien civils. Avec la possibilité croissante d'une attaque de bombardement à grande échelle sur les Etats-Unis au milieu des années 1950s, il devint évident pour les USA que des améliorations dans sa capacité défense étaient nécessaires. Avec la maturation du système de défense, l'USAF poursuivit le développement de systèmes avancés de commandement, contrôle et communication. Les laboratoires Lincoln du MIT furent chargés de développer un système de défense aérienne automatisé pour l'ensemble du pays, basés sur des ordinateurs. A Hanscom Field, le nouveau laboratoire Lincoln () du MIT et son spinoff, la MITRE Corporation (), travaillent pour achever le système SAGE. Le résultat final des efforts du MIT consiste en un réseau de centres de contrôle informatisés à déployé à travers tous les Etats-Unis.

L'USAF achève l'installation du SAGE au début des années 1960s, avec un total de 22 de ces noeuds de commandement et contrôle avancés installés. La 1ère Division SAGE devient opérationnelle à Syracuse (New York) le . L'inauguration du 1er complexe SAGE à McChord AFB, commence en . En , l'ADC active le Secteur de Défense Aérienne de Grand Forks du NORAD. Le secteur devient operationnel avec le système SAGE le , couvrant l'espace aérien de 3 états et d'une province canadienne. L'USAF inactive le Secteur de Défense Aérienne de Grand Forks le . En l'ADC établit un secteur SAGE à la base de Minot, activé en . Cependant, la mission du SAC continuant de grandir à Minot, la propriété passe de l'ADC au SAC, et le centre SAGE est désactivé en .

Les systèmes SAGE étaient situés dans ces Centres de Direction de Secteur. La capacité de traitement de données automatique du SAGE remplaçait les systèmes GCI manuels pour l'observation, le tracé, la transmission d'information et l'affectation de cibles des armes de défense aérienne. Les installations SAGE traitaient les information de surveillance aérienne et envoyaient les données aux unités de l'ADC. Les ingénieurs d'IBM installaient 2 grands ordinateurs de 275 t à la base de chacun des installations SAGE, qui étaient des bâtiments énormes, sans fenêtres, capables de résister à des explosions. Le coeur du système SAGE, connu sous le terme affectueux de "Clyde", fournissait aux contrôleurs des armes des années 1960s et 1970s les données facilitant l'interception d'appareils inconnus par les chasseurs de l'USAF. Ces noeuds étaient reliés directement au Centre des Opérations de Combat du NORAD, qui fut déplacé de la base aérienne de Ent à la montagne Cheyenne en , et maintained surveillance, identified aircraft, selected and directed intercepting aircraft, coordinated air defense responses and disseminated air defense intelligence.

En les centres de contrôle SAGE sont remplacés par les ROCC, avec le remplacement des vieux systèmes "Clyde" par de nouveaux ordinateurs numériques très rapides.