Sigle du Government Communications Security Bureau, organe responsable de la sécurité électronique (COMSEC) et du renseignement électronique de la Nouvelle Zélande.

Le GCSB collabore activement avec ses homologues américains (NSA), britanniques (GCHQ) et australiens (DSD) en vertu de l'accord UKUSA et des accords de coopération bilatéraux.

De 1955 à 1974, le GCSB participe à l'exploitation d'une station d'écoute à Singapour (désignation secrète "CK2" puis dès 1971, "KR2") conjointement avec le GCHQ et le DSD, qui a permis d'intercepter des transmissions au Cambodge, au Vietnam, au Laos et en Indonésie, au profit des USA.