Coran

À partir de (an 1 de l'Hégire), Mahomet énonce la parole du Dieu unique (Allah) au fil de nombreuses révélations qui s'expriment par une agitation de tout son corps.

Transcriptions

Les premiers fidèles apprennent par cœur ces révélations sorties de la bouche de Mohammed ou, le plus souvent, les transcrivent sur divers supports : tessons de poterie, morceaux de cuir, omoplates de chameau, etc.

Abrogations

Certains versets semblent en contredire d'autres, surtout entre le Coran mecquois (avant l'Hégire) et le Coran médinois (après l'Hégire). La doctrine du Coran a évolué au fil du temps, certains versets en abrogeant de précédents, et ces changements sont eux-mêmes décrits comme valides dans le Coran s1Sourate 2, verset 106 s2Sourate 16, verset 101 n1Dans tous les cas, cela remet en question de la "perfection" du Coran de par son origine divine, puisque sa rédaction aurait donc été soit incohérente (donc imparfaite), soit variante et opportuniste (donc non appliquable en tout temps et en tout lieu).

Les "versets sataniques"

Pour se rallier les Mecquois rétifs à sa prédication, à , Mohammed lance de l'esplanade de la Kaaba la sourate de l'étoile, que Dieu lui aurait inspiré. À ce moment, ses 2 derniers versets suggèrent un accommodement avec les idolâtres : Ce sont les déesses sublimes. Leur intercession est admise.

Les relations s'apaisent aussitôt entre les clans rivaux et les exilés d'Abyssinie prennent le chemin du retour. Cependant, cette fin de crise en appelle une autre, les disciples de la 1ʳᵉ heure restés à La Mecque se demandant à quoi ont rimé leurs souffrances si c'était pour en revenir à un polythéisme déguisé.

8 ans plus tard, Mohammed revient sur ses dires : Gabriel lui aurait reproché énergiquement ces versets, comme il le révèle dans la sourate Joseph s3Sourate 12, verset 39 : l'hommage aux idoles n'était qu'une tentation inspirée par Satan et pardonnée au prophète par la miséricorde de Dieu s4Sourate 22, versets 52-53. Les "versets sataniques" sont abrogés, ravivant les persécutions envers les musulmans.

Diversité

Au fil du temps, jusqu'à 31 versions sont rédigées :

Normalisation

Pour couper court à toute contestation future, le calife Othmân ibn Affân en confie la compilation à un groupe de travail, puis fait détruire (brûler) les supports d'origine des autres versions. Cette recension du calife Othman reste la seule trace physique de la Révélation divine, qui sera appellée Coran n2Qur'an, d'après un mot arabe, Qr, qui signifie récitation, qui va devenir un fondement de la religion musulmane s5Al Boukhâri 66:9.

Le résultat se compose de 114 sourates classées par longueur décroissante (à part la 1ʳᵉ) et divisées en 6226 versets. On y retrouve certains éléments communs aux "religions du livre" comme la genèse, les Anges, Adam et sa compagne créée à partir de lui, l'arbre du fruit défendu, Dieu sauvant le peuple d'Israël et Moïse, Noé, Jésus et Marie. Les sourates sont exprimées en langue arabe, la langue de la Révélation. Pour les musulmans, il n'est pas de langue plus respectable que celle-là, car c'est celle que Dieu a choisie pour parler aux hommes... Ceci dit, seule une petite minorité d'érudits maîtrise suffisamment l'arabe du 7e siècle pour pouvoir comprendre le Coran et en saisir les subtilités.

Les sourates dessinent les contours d'une doctrine simple, accessible au plus grand nombre, plus proche du déisme de Voltaire que des théologies chrétienne ou hébraïque.

Le Coran proclame la restauration d'un monothéisme authentique, dépouillé des influences "corruptrices" du judaïsme et du christianisme. Il prescrit à chaque homme de se soumettre ou s'en remettre à Dieu (se soumettre se dit aslama en arabe ; de ce mot dérivent islam, nom de la religion fondée par Mahomet, et musulman, appellation courante pour désigner ses fidèles).

Il organise la religion de façon très simple autour de 5 rituels fondamentaux, les "piliers", qu'il suffit à chaque fidèle de suivre pour accéder à la vie éternelle.

  1. La profession de foi en un Dieu unique et en son Prophète Mohammed (chahadah).
  2. La prière quotidienne (salat)
  3. Le jeûne du mois de Ramadan 
  4. L'impôt islamique (zakat)
  5. Le pèlerinage à la Mecque (hadj) 

Le Coran détaille aussi de façon précise les règles de vie en société, y compris le droit de la guerre, le droit commercial et le droit familial.

Par la suite, cela aboutit à 3 versions :

Il existerait des milliers de différences (orthographe, grammaire) entre les textes des différents Coran s6Abu-Dawûd Al-Sagistany (célèbre auteur d'hadiths) : "Dialectes et Lectures du Coran" (Kitab Al-Huruf Wa Al-Qira'at),in "Sunan d'Abû Dâwûd" < Encyclopédie islamique, p. 8176. Concernant celles-ci, plusieurs travaux existent :

Jusqu'aux alentours de l'An Mil, les commentaires autour du Coran sont innombrables, en liaison avec une grande effervescence intellectuelle. Une école réformiste propose en particulier de distinguer :

En 1019, le calife Al Qadir, craignant que la libre discussion ne mène à de nouvelles scissions, fait lire au palais et dans les mosquées une épître dite épître de Qadir (Risala al-qâdiriya) par laquelle il interdit toute exégèse nouvelle et ferme la porte à l'effort de recherche personnel des musulmans (l'ijithad).

Ses portions législatives constituent une partie de la Sharia.

Le Coran est complété par les hadiths.

Interprétation

Les tafsîrs interprètent les versets du Coran.

Science

Astronomie

Le cheikh Salih Al-Fawzan défendant la position du Coran selon laquelle c'est le Soleil qui tourne autour de la Terre

Le Coran décrit le Soleil et la Lune comme ayant leurs orbites propres, laissant penser à une description géocentrique de l'univers, où la Terre est un point fixe s7"Réponse à l'affirmation : 'Le Coran donne une description pertinente de l’orbite des planètes.'", Incroyant. C'est en l'occurrence la vision la plus commune à l'époque, partagée par d'autres religions.

Il semble aussi décrire la Terre comme plate, car étalée s8Sourate 15, verset 19, étendue s9Sourate 50, verset 7 s10Sourate 55, verset 10 s11Sourate 79, verset 30 ou semblable à un tapis s12Sourate 71, verset 19 ou une couche/un berceau s13Sourate 78, verset 6.

Au-dessus de la terre, sept cieux superposés s14Sourate 71, verset 15 auraient été créés. Les étoiles sont décrites comme des lampes placées pour embellir le ciel et les météores sont décrits comme des projectiles visant à tuer des diables s15Sourate 67, verset 5

Biologie, anatomie

Le Coran décrit la conception de l'Homme (Adam) comme initialement fait d'argile, puis d'une goutte de sperme (alors qu'issu de 1 seul spermatozoïde parmi les millions de spermatosoïdes dans cette goutte) sortie d'entre les lombes et les côtes s16Sourate 86, verset 7 (au lieu des testicules) sans mentionner l'ovule s17Sourate 23, verset 12.

Il décrit ensuite l'embryon comme d'abord constitué des os qui sont ensuite revêtus de chair s18Sourate 23, verset 13, ce qui reflète les connaissances admises de l'époque s19Galien, Claude : "De la formation du fœtus", traduit du grec au syriaque sur ordre de Khosro Ier ( Chosroès en grec) à Gundishapur, puis repris par Al Harith Ibn Kalada, ami du Prophète, qui avait étudié dans cette école de Gundishapur contredit l'embryologie moderne où l'ensemble de ces éléments se forme en même temps (c.-à-d. on n'observe jamais d'abord que des os, puis de la chair ajoutée).

Société

Les versets reflètent les usages de l'époque (fin du 6ᵉ siècle et début du 7ᵉ).

Justice

Discrimination / égalité

Juifs
Enfants

L'adoption pleinière est interdite n3Suite au fait que Mohammed ait voulu épouse la femme de son fils adoptif Zaid ; seule la kafala autorise une adoption sans changement de nom ni même droit d'héritage que les autres enfants.

Femmes
Le cheikh Salih Al-Fawzan défendant le mariage de jeunes filles telles que Aïcha avec Mohammed à 6 ans et la consommation du mariage à 9 ans
  • Les hommes peuvent avoir 2, 3 ou 4 femmes s29Sourate 4, verset 3
  • Les hommes ont autorité sur les femmes, qui peuvent être frappées lorsqu'elles désobéissent s30Sourate 4, verset 34
  • Les femmes peuvent être répudiées après une période d'attente de leurs règles s31Sourate 65, verset 1
  • Un homme peut avoir des "femmes" qui n'ont encore pas leurs règles s32Sourate 65, verset 4
  • Inceste interdit avec mères, filles et sœurs s33Sourate 4, verset 23, mais autorisé d'épouser des femmes n'ayant plus ou pas encore leurs règles s34Sourate 65, verset 4 donc prépubères, ce qui pose un problème de validation de la pédophilie si l'on considère le Prophète comme un modèle à suivre s35Sourate 33, verset 21.
  • En dehors du mariage, il est autorisé d'avoir des relations avec des femmes si ce sont vos esclaves s36Sourate 4, verset 23 s37Sourate 4, verset 25, ce qui revient à une autorisation du viol sur ces femmes.
  • Le témoignage d'une femme vaut moitié de celui d'un homme s38Sourate 2, verset 282.
Homosexualité

Réprouvée s39Sourate 27-28, verset 54.

Handicapés

Les sourds, muets et aveugles sont vus comme des égarés s40Sourate 2, verset 18.

Esclaves

Le Prophète privilégié par rapport aux autres croyants

Il peut avoir des relations sexuelles avec ses épouses, ses esclaves, les filles de son oncle paternel, les filles de ses tantes paternelles, les filles de son oncle maternel, les filles de ses tantes maternelles -celles qui avaient émigré en sa compagnie- ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète (pourvu que le Prophète consente à se marier avec elles) s45Sourate 33, verset 50.

Alimentation

Loisirs

Appels au meurtre

Devraient être tués les mécréants s50Sourate 4, verset 43 s51Sourate 9, verset 29 s52Sourate 47, verset 4 et les polythéistes s53Sourate 9, verset 5 Sourate 9, verset 7, ce qui semble contradictoire avec/abroger la liberté de religion exprimée s54Sourate 109, verset 6

Allah peut parfois tromper/mentir pour arriver à ses fins s55Sourate 8, verset 43.

s56WikiIslam
s57"Le Coran en ligne", L'Islam en questions s58Le Noble Coran s59Coran en français s60Coran Seul s61Al Ajamî (Dr) : Que dit vraiment le Coran ?