Localisation de la mission de Boianai, en Nouvelle Guinée, au Nord de l'Australie
Localisation de la mission de Boianai, en Nouvelle Guinée, au Nord de l'Australie

Le 5 avril 1959, le révérend William Bruce (Booth ? Melchior ?) Gill, prêtre anglican diplômé de l'Université de Brisbane (Australie), voit sur le Mont Pudi (non habité) une lumière se déplacer plus vite que ne le pourrait un homme. Le 21 juin Stephen Moi Gill, l'assistant du père Gill, voit ce qu'il décrit comme une soucoupe à l'envers dans le ciel au-dessus de la mission. Le 25 juin, le père Gill accompagne le rapport de l'observation de Stephen d'une lettre à son ami le révérend David Durie, Principal du Collège de Saint Aidan à Dogura :

Cher David, jettez à un oeil à ces données extraordinaires. Je suis pratiquement convaincu de la théorie des "visites". Il y a eut un certain nombre de signalements au fil des mois, par des témoins fiables. La chose intriguante concernant les signalements les plus récents est que les ovnis semblent stationner à Boianai ou voyager depuis Boianai. Le voisinage du Mont Pudi semble être la zone de survol. J'ai moi-même vu une lumière blanche stationnaire par 2 fois la même nuit du 9 avril, mais à chaque fois en un endroit différent. Je pense que tes élèves en ont aussi observé une au-dessus de Boianai. L'officier adjoint du district, Bob Smith et M. Glover l'ont tous vue, ou des semblables en différentes occasions - à nouveau, au-dessus de Boianai, bien que je pense que les gens de Baniara ont dit qu'ils l'avaient vu traverser le ciel depuis notre direction. Je devrais penser que c'est la 1ère fois que la "soucoupe" a été identifiée comme telle.

Je ne doute pas de l'existence de ces "choses" (en fait je ne le peux pas, maintenant que j'en ai vu une par moi-même) mais mon esprit simple demande toujours une preuve scientifique avant que je puisse accepter la théorie d'une provenance de l'espace. Je suis enclin à penser que de nombreux ovnis sont plus probablement quelque forme de phénomènes électriques -- ou peut-être quelque chose issu des explosions de bombes atomiques, etc. Que Stephen doive en fait en faire une soucoupe pourrait être le résultat de l'inconscient comme il est très probable qu'à un moment il ait vu des illustrations d'un certain type dans un magazine, ou il est très possible que les soucoupes existent bien, mais il n'y a que 50 % de chances qu'elles ne soient pas fabriquées sur terre, et encore moins qu'ils doivent transporter des hommes (plus probablement contrôlées par radio), et il reste toujours à prouver qu'elles sont solides.

Tout cela est trop difficile à comprendre pour moi ; je préfère attendre un garçon lumineux pour en atttraper un à montrer sur Martin Square.

Merci de me retourner ce rapport, ne disposant pas de copie et voulant le donner à Nor [le révérend Norman E. G. Crutwell, qui écrira un livre sur les ovnis en Papouasie].

Dubitativement vôtre,

William

Mission Anglicane, Boianai. 27/6/59 (sic)

1ère observation

Schéma de l'objet d'après un dessin de W. B. Gill le 26 Juin 1959, à 19:30 heure locale
Schéma de l'objet d'après un dessin de W. B. Gill le 26 Juin 1959, à 19 h 30 heure locale

Le 26 juin vers 18:45, Gill vient de dîner. En sortant sur le pas de la porte :

...Et comme j'allais tourner le coin de la maison, quelque chose, dans le ciel, a accroché mon regard, et j'ai tourné les yeux vers l'Ouest. Là, j'ai vu cette énorme lumière à un angle d'environ 45 °. L'objet étincelant a attiré mon attention parce qu'il jetait des éclairs et était très, très lumineux. Il se trouvait au-dessus de Vénus, et j'ai pu le suivre du regard un moment. Et puis il y en avait une [une lumière]. J'ai appelé Eric Kodawara et je lui ait dit : "Que vois-tu là-bas ?" Il a répondu : "On dirait qu'il y a une lumière." Je lui ai dit : "Eh bien, va chercher l'instituteur Steven Moi. Dis-lui de venir aussitôt ; puis j'ai vu que l'objet descendait dans notre direction". Stephen, Moi, le rejoint et tente d'estimer la dimension de l'objet, tendant le bras devant lui, le poing fermé : il cachait à peu près la moitié de l'objet. Les 2 missionnaires seront rejoint par une trentaine de personnes qui peuvent observer le spectacle.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Gill prend des notes, à la lueur d'une torche électrique : Nous nous sommes avancés sur le terrain de jeux et nous avons continué notre observation. J'ai tout noté. Si à présent je note tout ce que j'observe, alors je saurai que je n'ai pas rêvé. Plus tard Hynek, en rencontrant Gill, s'étonnera moins de cela, constatant la personnalité calme, sérieuse, méthodique et flegmatique du personnage.

Voici un extrait des notes qu'il a prises dans son journal pour le 26 juin 1969 :

Ciel Heure Données ovni
Quelques formations basses de nuages 18:45 Vu de la porte d'entrée une lumière blanche brillante depuis la direction face Nord-Ouest
Ciel dégagé au-dessus de Dagura et Menapé 18:50 Appelé Stephen et Eric Langford
18:52 Stephen arrive. Confirme non semblable à une étoile comme l'autre nuit. Arrive plus près, pas si brillant. Descend 500 pieds ? Orange ? Jaune profond ?
18:55 Envoie Eric chercher des gens. Un objet au sommet, bougeant - un homme ? Maintenant 3 hommes, bougeant, luisant, faisant quelque chose sur le pont [le sommet de l'ovni]. Partis.
19:00 Hommes 1 & 2 à nouveau
19:04 Partis à nouveau
Plafond nuageux couvre le ciel à environ 2000' [par comparaison avec une montagne] 19:10 Hommes : 1, 3, 4, 2 (apparus dans cet ordre). Mince projecteur bleu électrique. [Ils paraissaient illuminés de 2 manières : soit par la lumière réfléchie, comme des ouvriers que l'on voit tout en haut d'un immeuble, la nuit, dans l'éclat d'un chalumeau, soit par un curieux halo qui soulignait tous les contours de leur corps?] Hommes partis, projecteur toujours là.
19:12 Hommes 1 & 2 apparus [et montèrent sur une sorte de plate-forme au-dessus de l'énorme disque] - Lumière bleue.
19:20 Projecteur éteint, les hommes partent.
19:20 Ovni passe à travers nuage
Ciel clair ici, gros nuage au-dessus de Dogura 20:28 Vu ovni au-dessus de moi. Appelle gens de la station [mission]. Semble descendre, devient plus gros. Pas si gros, mais semble plus proche qu'avant.
20:29 2nd vu au-dessus de la mer - stationnaire par moments.
20:35 Un autre au-dessus du village de Wadobuna.
? Un autre à l'Est.
Nuages se formant à nouveau 20:50 Un gros stationnaire et plus grand - celui d'origine (?) D'autres allant et venant à travers les nuages. Alors qu'ils descendent à travers le nuage, la lumière se réfléchit comme un grand halo sur le nuage - pas plus de 2000', probablement moins. Tous les ovnis très nets - satellites ? Vaisseau "mère" toujours grand, net, stationnaire.
21:05 N° 2, 3, 4 partis
21:10 Vaisseau "mère" parti - diffusant lumière rouge. N° 1 parti (au-dessus de nous) dans les nuages.
21:20 "Mère" de retour.
21:30 "Mère" parti au-dessus de la mer vers Giwa - blanc, rouge, bleu, parti.
21:46 L'OVNI au-dessus de nous réapparaît, stationne.
22:00 Toujours là, stationnaire
22:10 Survolant, parti dernière un nuage.
22:30 Très haut, en vol dans morceau de ciel clair entre nuages.
22:50 Très couvert, aucun signe d'OVNI
22:04 Forte pluie.

  1 Q A. !!! Feuille de données d'observation d'OVNIs
18:45 - 23:04, 26/6/59 (Sgd.) William B. Gill

Gill obtient des témoins qu'ils dessinent ce à quoi ils ont assisté, et qu'ils signent son rapport. Sur les 38 témoins, il y a 25 signatures (les enfants étant exclus). Il y a, outre Gill lui-même, 5 enseignants (dont Stephen qui dira que son poing tendu masquait la moitié de la lumière) et 3 auxiliaires médicaux papous.

Gill rédige une nouvelle lettre :

Cher David,

La vie est étrange, n'est-ce pas ? Hier je vous ai écrit une lettre (que j'ai toujours l'intention de vous envoyer), exprimant mes opinions sur les ovnis. Aujourd'hui, moins de 24 h plus tard j'ai quelque peu changé mes vues. La nuit dernière à Boianai j'ai fait l'expérience pendant près de 4 h d'une activité ovni, et il n'y a aucun doute que ce soit qu'ils sont manoeuvres par des êtres d'une sorte ou d'une autre. Parfois c'était absolument époustouflant. Voici le rapport. Merci de le faire passer, mais avec grande précaution car je n'en ai pas d'autre, et ceci, comme pour celui que j'ai fait concernant Stephen, qui sera envoyé à Nor. J'apprécierai que vous puissiez renvoyer le lot aussi vite que possible.

Cheers,
Bill le convaincu.

P.S. Pensez-vous que P. Moresby devrait être informé de ceci ? (N. Cruttwell est actuellement dans le pays Daga et ne sera pas de retour chez lui avant le 16 juillet au plus tôt). Si les gens pensent que ça en vaut la peine, j'assumerai le coût d'une conversation radio si vous vous attachez à préparer un rapport complet d'après les éléments de mon cru !! Ce sont des nouvelles intéressantes pour le Territoire si ce n'est pour d'autres.

W.B.G.

2ème observation

Vue d'artiste de l'observation. L'objet est représenté d'après les croquis faits par les témoins à l'époque. Notez les 2 autres objets en l'air à une plus grande distance APRO
Une vue d'artiste de l'observation de Boiani Nouvelle Guinée, les 26-27 Juin 1959. L'objet est représenté d'après les croquis fait par les témoins à l'époque. Notez les 2 autres objets en l'air à une plus grande distance

Le lendemain, la même scène se reproduit, et 2 phénomènes discoïdaux inconnus semblent se poser sur le sol. Sur l'un d'eux, des personnages semblent effectuer des réparations sur l'engin le plus proche. L'observation est encore faite par plusieurs dizaines de témoins dont Gill, un instituteur, une infirmière, et une douzaine de papous. Gill fait des gestes de salut auxquels répond l'équipage mystérieux, à la grande joie des indigènes présents. Il y aura une soixantaine d'observations comparables dans la région en 2 mois, dans les villages de Boianai, Baniara, Giwa, Manapi, et la plaine de Ruaba.

Grand OVNI vu par Annie Laurie [Borowa, qui vient prévenir Gill dans son bureau] à 18 h à apparemment la même position que la nuit dernière (26/6/59) sembla seulement un peu plus petit, lorsque W.B.G. le fit à 18:02. J'appelais Ananias et plusieurs autres et nous restâmes dans l'ouverture pour le regarder. Bien que le Soleil se soit couché il était faisait toujours assez clair pendant les 15 mn qui suivirent. Nous vîmes des figures apparaître au sommet - 4 d'entre elles - aucun doutes qu'elles sont humaines. Il est possible que ce soit le même objet que je pris pour être le vaisseau "mère" la nuit dernière. 2 ovnis plus petit au même moment, stationnaires. 1 au-dessus des collines à l'Ouest, 1 autre au-dessus de nous. Sur le grand 2 des figures semblaient faire quelque chose près du centre du pont - se penchaient occasionnellement au-dessus et levaient leurs bras comme s'ils ajustaient ou "mettaient en place" quelque chose (de non visible). Une figure semblait rester à nous regarder en bas (un groupe d'une douzaine environ). J'étirais mon bras au-dessus de ma tête et le balançait. A notre surprise la figure fit de même. Ananias balança ses 2 bras au-dessus de sa tête et les 2 figures dehors firent la même chose. Ananias et moi-même commençèrent à balancer nos bras et tous les 4 semblèrent nous le rendre. Il ne semblait pas y avoir de doute que nos mouvements recevaient une réponse. Tous les garçons de la mission firent des halètements audibles (soit de joie soit de surprise, peut-être les 2).

Alors que l'obscurité commençait à se rapprocher, j'envoyais Eric Kodawara prendre une torche [électrique] et diriger une série de longs traits vers l'ovni. Après 1 mn ou 2 de cela, l'ovni compris apparemment en faisant plusieurs mouvements de balancement en avant et en arrière. Se balancer vers nous fut répété et ceci suivi par plus de flashes de torche, alors l'ovni commença lentement à devenir plus gros, venant apparemment dans notre direction. Il cessa après peut-être une 1/2 mn et ne vint pas plus loin. Après 2 ou 3 mn de plus les figures perdirent apparemment d'intérêt pour nous puisqu'elles disparurent "sous" le pont. A 18:25, 2 figures ré-apparurent pour s'occuper de ce qu'ils faisaient avant l'interruption (?). Le projecteur bleu revint pendant quelques secondes par 2 fois successives.

Le groupe de témoin s'était mis à inviter de la voix et du geste les "hommes" à descendre, mais sans succès. Ni les êtres ni les "machines" n'ont émis de son pendant l'observation.

Etonnamment, vers 18:30, Gill part dîner. Lorsque j'y repense, il m'arriver de m'en étonner. Mais sur le moment, je me suis dit que c'était peut-être une nouvelle invention des américains, de vos compatriotes, dira-t-il à Hynek. En ressortant de dîner à 19:00, l'ovni est toujours présent, bien que plus petit. A nouveau étonnamment, tous les gens de la mission rejoignent le temple, pour l'office du soir. Après l'office, la visibilité est mauvaise, et le ciel couvert de nuages. On ne voit plus d'ovni.

Peu après, une explosion jete Gill au bas de son lit et le commotionne. Songeant à l'ovni, il sort précipitamment, mais ne constate rien d'anormal. Pourtant, l'explosion a réveillé toute la mission. Pour 22:40, il note : Formidable explosion à l'extérieur du bâtiment. Rien vu.

Enquête

L'histoire paraît en août, et fait sensation.

La RAAF suggére qu'il y a eu méprise : Le calcul du relevé des angles au-dessus de l'horizon suggère que 3 des lumières étaient des planètes, à savoir Jupiter, Saturne et Mars. Cependant Mars (Mv. 1,8) semble avoir été trop pâle pour ressortir parmi les étoiles, Mercure (Mv. -0,1) était aussi brillante que Saturne (Mv. 0,0) et n'a pas été signalée et les planètes les plus distantes étaient séparées d'environ 100 ° [Lombry].

Elle demande de l'assistance de la RAF, qui ne prend pas cette observation au sérieux ni n'interroge le père Gill, et aux USA : l'attaché de l'Air en Australie transmet les notes de Gill à Blue Book, qui va conclure à une fausse interprétation de corps astronomiques, et classer l'observation dans la catégorie étoiles et planètes. Menzel réduit l'affaire à une observation de Vénus, arguant que Gill ne portait pas ses lunettes au moment de l'observation.

En décembre, le 1er numéro de l'Australian Flying Saucer Review publie une interview de Gill, enregistrée par la Victorian Flying Saucer Research Society et le UFO Investigation Center de New South Wales Diane Harrison < UFO Updates, 17 octobre 2005 :

Q : Père Gill auriez-vous l'obligeance de nous faire connaître la nature de vos activités dans les années récentes en Papouasie ?

Gill : Je fais partie de l'équipe de la Mission Anglicane en Papouasie depuis 13 ans - mes nombreux intérêts là-bas ont été le travail d'éducation, et j'ai travaillé principalement sur la côte nord-est de la Papouasie, dans la région de la Baie de Goodenough, à environ 90 miles de la Baie de Samaria Milne.

Q : Père Gill, nous comprenons que vous, ou les gens de votre mission, ont eu une série d'expériences intéressantes durant le mois de juin - quand, et en quels jours celles-ci ont-elle eu lieu ? Egalement que pensiez-vous des objets volants non identifiés avant votre expérience?

Gill : Jusqu'à mon observation je pensais que les ovnis étaient un fruit de l'imagination ou un phénomène électrique. Eh bien, la 1ère observation a eut lieu au-dessus de Waimera à environ 20 miles de nous. Elle fut observée par le Dr. Ken Houston en un lieu nommé Waimera, près de Tagora, et c'était fin novembre de l'année dernière. A Boianai lui-même, là où je travaille, le 1er incident répertorié fut le nuit du dimanche 21 juin. Mes propres observations ont commencé le 26 juin et se sont étendues sur un certain nombre de jours.

Q : Prenez-les, alors par ordre chronologique, quand la 1ère observation que vous avez faite a-t-elle eu lieu ?

Gill : C'était le 26 juin, à 18 h 45, et cela s'est poursuivit jusqu'à 23 h 04.

Q : Au-dessus de quelle direction l'objet a-t-il été vu ?

Gill : Le discrict de la baie de Milne, au-dessus de Boianai.

Q : L'objet avait-il l'air solide ? Métallique ? Gazeux ? Transparent ?

Gill : Eh bien, il avait l'air solide, certainement pas transparent ni gazeux ; nous supposons juste qu'il était métallique d'après notre propre expérience des choses qui voyagent et transportent des hommes.

Q : Y avait-il des sons quelconque perceptibles ?

Gill : Non.

Q : L'objet a-t-il changé de couleur ?

Gill : Oui, il a changé d'une lumière blanche brilliante lorsqu'il était loin au large, à un jaune mat, ou peut-être un orange pâle, lorsqu'il était proche.

Q : L'objet a-t-il survolé, ou est-il resté sans bouger à un moment donné ?

Gill : Il a survolé et est resté stationnaire.

Q : Quelle était sa vitesse en vol ?

Gill : Bien plus rapide qu'un avion de ligne.

Q : L'altitude que vous avez mentionnée était de 1 ou 2 milliers de pieds. Lequel des objets suivants tenu à bout de bras décririez-vous comme taille apparente ? Un pamplemousse ?

Gill : Oui.

Q : Décrivez le temps ?

Gill : Eh bien, le temps a varié sur la période de 4 h. Je l'ai noté ici. Au début, à 18 h 45, il y avait des morceaux de nuage bas au-dessus de Tagora et de Menapi, c'est-à-dire à l'ouest et à l'est de nous, et clair au-dessus de nous. A 19 h 10 je notais que le plafond nuageux au-dessus de nous était à 2000 pieds environ... Je pourrais mentionner qu'à ce moment l'objet était sous les nuages au-dessus de l'ouest à Tagora. A 20 h 50 des nuages se formaient à nouveau au-dessus de nous, et pendant l'heure qui suivit à peu près il y eut des morceaux de nuages dans le ciel, puis à 22 h 50 nous avons noté avoir eu une forte pluie à 23 h 04 - c'est là que nous avons arrêter les notes.

Q: Que faisiez-vous au moment où vous avez vu l'objet, et comment l'avez-vous remarqué ?

Gill : Je sortais du réfectoire après dîner et jetais un oeil comme d'habitude au ciel dans le but, je purpose, de voir Vénus. Eh bien, j'ai vu Vénus mais ai aussi vu cet objet scintillant qui me semblait particulier parce qu'il scintillait, et parce qu'il était très, très brillant et qu'il était au-dessus de Vénus et donc cela m'amena à le regarder pendant un moment, avant de voir qu'il descendait vers nous.

Q : Y a-t-il eu des témoins de cela ?

Gill : Oui, il y avait 38 d'entre nous.

Q : Quelles autres remarques feriez-vous concernant cette première de vos observations ?

Gill : Eh bien, bien sûr, tout cela était particulièrement extraordinaire ; le fait que nous ayons vu ce qui semblait être des êtres humains dessus, je pense, est la chose importante. C'est sans nul doute la chose importante et excitante pour nous. Ils n'étaient pas remarquables au début - ils descendirent, l'objet descendit à environ, je dirais, 400 pieds, peut-être 450 pieds, peut-être moins, peut-être 300 pieds. Il est très difficile de juger à cette heure de la nuit et n'ayant pas d'expérience de la mesure d'altitude, c'est un pur travail de supposition, mais alors que nous le regardions, des hommes sortirent de cet objet, et apparûrent à son sommet sur ce qui semblait être un pont au sommet de l'énorme disque. Il y avait 4 hommes en tout, occasionellement 2, puis 1, puis 3, puis 4 - nous avons remarqué les divers moments où des hommes apparaissaient, et lorsque 1, 2 et 3 apparaissaient et 1 et 2, puis les numéros 1, 3, 4 et 2 et ainsi de suite. Puis plus tard tous ces témoins who are quite sure that our records were right, they agreed with them, and saw these men at the same time as I did - they were able to sign their names as witnesses of what we assume was human activity or beings of some sort on the object itself. Une autre chose peculiar about it était ce shaft de lumière bleue qui émanait de ce qui semblait être le centre du pont. Maintenant de temps en temps des hommes, ces hommes, semblaient travailler sur le pont ; ils se penchaient en avant et semblaient manipuler quelque chose sur le pont, et se relevaient occasionellement, se retournaient dans notre direction, cette lumière bleue - plutôt comme un projecteur fin emanated skywards to stay on for a second or two, and then switch off. J'ai noté les moments où nous avons vu cette lumière bleue arriver et repartir - pour le reste de la nuit. Après toute cette activité il monta et resta très haut.

Q : De quoi l'appareil avait-il l'air ?

Gill : Comme un disque avec une superstructure ronde plus petite, puis encore au-dessus de ça un autre type de superstructure - rond plutôt comme le pont sur un bateau. Dessous 4 pieds par paires pointant diagonalement vers le bas these semblaient être fixés, non retractables, et avaient la même apparence les 2 nuits - plutôt comme des tripodes. La 2nde nuit le pinceau de rayon vint à nouveau pendant quelques secondes, 2 fois en succession.

Q : Avez-vous des indices quelconques quant aux dimensions de l'objet ?

Gill : Je suis un très mauvais mathématicien mais I, at time, dared to say qu'il faisait entre 35 et 40 pieds à la base et peut-être 20 pieds au sommet.

Q : Avez-vous essayer d'établir un contact avec les pilotes de l'appareil ?

Gill : Nous l'avons fait. Alors qu'un des hommes semblait se pencher au-dessus comme au-dessus d'une balustrade et regarder en bas vers nous, j'agitais une main au-dessus de moi et la figure fit de même comme un skipper sur un bateau faisait signe à quelqu'un sur un quai. Je ne pouvais voir la balustrade mais il semblait se pencher au-dessus de quelque chose avec les bras dessus... could see him from just below waist up. Ananias, l'enseignant, agita les 2 mains au-dessus de lui et les 2 figures à l'extérieur semblèrent répondre par d'autres signes - il ne fait pas de doute que le mouvement fait avec les bras reçut une réponse de la part des figures.

Q : Quelle fut la réaction des indigènes aux signaux ?

Gill : Surpris et ravis. Des petits garçons de la mission ont appelé - tout le monde montrait qu'il voulait inviter les êtres en bas mais aucune réponse audible... aucune expression discernable sur le visage des hommes - plutôt comme des joueurs sur un terrain de football la nuit.

Q : La machine a-t-elle fait un bruit quelconque ?

Gill : Aucun bruit de moteur entendu à un moment quelconque par quiconque durant toute la série d'observations.

Q : We understand you tired to signal; the beings avec une lampe-torche ?

Gill : Oui, nous avons fait clignoter la lampe et l'objet s'est balancé comme un pendule, je suppose en reconnaissance. Nous avons fait clignoter la lampe-torche vers le sol et avons en fait pensé qu'il allait atterrir mais il ne l'a pas fait. Nous étions très déçus de çà.

Hynek

Hynek, cependant, va montrer le contraire. 10 ans plus tard, le 12 novembre 1969, l'un de ses assistants demanda des éclaircissements sur cet incident au Département de l'Aéronautique du Commonwealth australien. Le 28 juin 1970 il reçoit la réponse suivante :

La RAAF n'a pu parvenir à une conclusion définitive concernant cette notification, tandis que, sollicités par nous, ni la Grande Bretagne ni les Etats-Unis n'ont pu apporter d'élément d'appréciation ou de réponse. Il en résulte que ces observations ont été classées en tant que phénomènes aériens, mais qu'il s'agissait en toute probabilité de la réflexion sur un nuage d'une forte source de lumière d'origine inconnue.

En effet, les ovnis avaient traversé la couche nuageuse en illuminant la base des nuages.

En 1974, Hynek a l'occasion d'aller à Boianai avec Crutwell, qui fait l'interprète. Ils retrouvent 6 des témoins, d'abord très réticents — prenant Hynek pour un représentant du gouvernement — puis se laissant aller librement à leurs souvenirs. Hynek apprend que l'année de l'événement 61 autres observations, malheureusement invérifiables, ont eut lieu : 18 à Boianai, 13 à Baniai, 7 à Ruabapain, 6 à Dagura, 5 à Dabora, 4 à Giwa et 8 autres répartie à l'extrémité orientale de la Papouasie.

Ce jour-là Jupiter était fort brillante et culmina durant la nuit à 50 ° au-dessus de l'horizon Sud. Saturne venait de se lever. En début de nuit Mars brillait comme une banale étoile orangée et Vénus, sur le couchant, se trouvait 30 ° au-dessus de l'horizon ONO, précédée de Mars et Mercure. Considérant les positions et les magnitudes respectives des planètes visibles durant les 4 h 30 d'observation (Magnitude de Mercure -0.1; Mars +1,8 ; Vénus -4,3 ; Jupiter -2,5 ; Saturne 0,0), l'explication de l'Armée de l'air ne paraît pas réaliste. Une formation rapprochée entre ces planètes est impossible et l'alignement de Mercure, Mars (pâle) et de Vénus en début de nuit ne peut expliquer les déplacements des ovnis et les lumières réfléchies sur les nuages bas vers 22:00. Il faut en conclure que le père Gill et les autres témoins virent effectivement plusieurs objets brillamment éclairés d'origine inconnue traverser les nuages et planer devant eux Lombry, Thierry: Les rencontres rapprochées du 3ème type (I), AstroSurf.

Se pose également la question des témoins : une population de papous, sans pratiquement de culture technique et scientifique avait-elle les moyens d'analyser la situation ? Cependant, les enquêteurs confirment unanimement que les témoins de cette rencontre avaient les idées claires. Un papou n'a peut-être pas nos connaissances scientifiques, mais habitué à la nature, il sait reconnaître une étoile, et la distinguer d'un "avion de fer" inconnu. En outre, 3 témoins avaient eu une formation universitaire et plusieurs témoins papous étaient instruits.

Comme le dira par la suite Gill lors d'un entretien avec le Hynek : Bien sûr, à l'époque, je ne croyais pas à ce que l'on appelait les soucoupes volantes. Je n'avais même jamais pensé aux soucoupes volantes en tant que telles. Certains pouvaient s'imaginer en avoir vu, mais sûrement pas moi". Il en était de même pour les indigènes, certains étaient analphabètes et n'avaient jamais entendu parler des "soucoupes volantes".

Références :

  • Flying saucers over Papua - A report on Papuan Unidentified Flying Objects par le révérend Norman E. Cruttwell, 1960, 45 pp. - Des extraits de ce rapport seront reproduites dans un certain nombre de numéros du bulletin de l'APRO.
  • FSR
  • Symposium sur les objets volants non identifiés, 1968
  • UFOs in two worlds par Norman Cruttwell, édition spéciale de la FSR n° 4, 1971, p. 25
  • The Hynek UFO Report par J. Allen Hynek, FSR, 4 août 1971, op.cit., pp. 216-223).
  • Traité par Alvin H. Lawson (professeur d'histoire à l'Université d'état de Californie, Bibliothèque de l'Université de Californie / CUFOS, 50 pp.)
  • Projet 1947 : The Boanai visitants of 1959
  • Les visiteurs de Boianai de 1959 par Bill Chalker (UFOs SUB ROSA DOWN UNDER - THE AUSTRALIAN MILITARY & GOVERNMENT ROLE IN THE UFO CONTROVERSY - 1996) - Partie 5 - THE RAAF UAS*/UFO DATA)