Le site de la base AAF, à Fort Worth (Texas), est à l'origine sélectionné en 1941 comme usine Consolidated Vultee pour la production de bombardiers B-24. Un contrat séparé est laissé pour un terrain d'atterrissage, Tarrant Field, a construire pour la fabrique d'appareils. La construction d'une base de l'Air Force sur le côté Est de Tarrant Field est autorisée suite à l'attaque de Pearl Harbor, et l'Aérodrome de Tarrant Field est effecté au Commandement d'Entraînement au Vol de l'AAF en 1942-07.

En 1943 la base est renommée Fort Worth Army Air Field (FWAAF). Elle devient une des premières écoles de transition de B-24 pour débuter les opérations. Après que plus de 4000 élèves aient été formés aux B-24 à la base, sa mission est changée en transition B-34 en raison de la proximité de l'usine Consolidated. En 1945 la mission est à nouveau changée des B-34 vers la formation au vol de B-29. George Scratchley Brown arrive aux Quartiers Généraux du Commandement de l'Entraînement Aérien.

En la base est affectée au SAC, qui vient d'être créé. Le 1er Octobre le 7ème Groupe de Bombardement (Très Lourd) est activé à Fort Worth, commandé par le colonel John G. Erickson, et intégré à la 15ème Air Force, puis à la 8ème Air Force qui arrive à Fort Worth depuis MacDill Field en . Le , Erickson est réaffecté à Smokey Hill AAF (Kansas) et est remplacé par le colonel Hewitt T. Wheeless.

En 1947-07 le groupe de bombardement commence des attaques aériennes simulées sur des zones métropolitaines principales telles que Los Angeles, New York et Chicago dans le cadre des premières missions d'effort maximum du SAC. En Juin, Wheeless est réaffecté à la 8ème Air Force et est remplacé par le colonel Clark.

Roswell

Les /, Blanchard rentre à la base en emportant avec lui quelques-uns des débris apportés par Brazel, puis en réfère à son supérieur hiérarchique, le général Roger M. Ramey de la base de Carswell. Ce dernier prévient à son tour le Pentagone. Le soir-même, les débris sont envoyés à Washington, à l'adresse du général Clements Mac Mullen, puis ré-expédiés pour identification à la base de Wright Field, près de Dayton (Ohio).

Vers , un bombardier B-29 décolle de la base de Roswell avec à son bord le major Jesse A. Marcel et quelques sacs de débris. Un 2nd appareil emporte un container scellé, également chargé de l'étrange marchandise. A peine arrivé à Fort Worth, ce précieux colis est transféré dans un autre avion en partance pour Washington. Clements McMullen ordonne par téléphone que le container soit immédiatement transféré à Washington pour être acheminé à la base de Wright Field.

Le major Edwin M. Kirton, du Renseignement de l'Army Air Force de Fort Worth, demande au FBI de suprimmer des communiqués de presse et de transmissions au nom de la sécurité nationale.

En Janvier 1948 connaît une suite de changements de noms très rapides, passant de Fort Worth AFB à Griffiss AFB (quelques jours seulement), puis enfin Carswell AFB, en hommage au major Horace S. Carswell, Jr.

En Juin 1948 le 1er B-36 est livré à la 7ème Escadrille de Bombardement de la base. En Février 1949 décolle de Carswell pour le premier vol sans escale autour du monde. Après un ravitaillement en vol et 23108 miles en 94 h et 1 mn, le Lucky Lady atterrit à Carswell. En Mars, William Parker Fisher arrive d'Alabama pour prendre le commandement de la 7ème Escadrille de Bombardiers.

La 7ème Escadrille de Bombardement devient opérationnelle avec les B-52 à réaction et les KC-135 en Janvier 1959. L'unité est déployée à Guam en Juin 1965, vole plus de 1300 missions au-dessus du Vietnam, et retourne à Carswell en Décembre. Dans les années 1980s la base reçoit divers nouveaux systèmes d'armement, dont l'appareil B-52H modifié des missiles de croisière. En 1984 Carswell est la plus grande unité de son type au sein du SAC.

En 1991 la base contribue en personnel et recrues lors de l'Opération Tempête du Désert au Moyen Orient. En Juillet, la Commission BRAC recommande la fermeture de la base, et le transfert des appareils B-52 effecté à Barksdale AFB, (Louisiane) et des KC-135 à l'Air Reserve Component.

Histoire du 7ème groupe/escadrille de bombardement, 1919 à Juin 1948