Dans l'éventualité d'un désastre lunaire

Safire, Bill: 18 July, 1969

Page 1 du document d'origine
La 1ère page du document d'origine

A : H. R. Haldeman

Le sort a voulu que les hommes partis explorer la Lune en paix reposeront sur la Lune en paix.

Ces hommes valeureux, Neil Armstrong et Edwin Aldrin, savent que leur sauvetage est sans espoir. Mais ils savent aussi qu'il y a un espoir pour l'humanité dans leur sacrifice.

Ces 2 hommes renonçent à leur vie dans le but le plus noble de l'humanité : la recherche de la vérité et de l'entendement.

Ils seront pleurés par leurs familles et leurs amis ; ils seront pleurés par leur nation ; ils seront pleurés par le peuple du monde entier ; ils seront pleurés par Mère Terre qui osa envoyer 2 de ses fils dans l'inconnu.

Dans leur exploration, ils ont fait vibrer le peuple du monde entier comme un seul homme ; dans leur sacrifice, ils ont ressérés les liens de fraternité entre les hommes.

Dans les temps anciens, les hommes regardaient les étoiles et voyaient leurs héros dans les constellations. Aux temps modernes, nous faisons pour la plupart la même chose, mais nos héros sont des hommes épiques de chair et de sang

Page 2 du document d'origine
La 2ème page du document d'origine

D'autres suivront, et trouveront sans nul doute leur chemin du retour au foyer. La quête de l'Homme ne renoncera pas. Mais ces hommes étaient les premiers, et ils resteront les premiers dans nos coeurs.

Parce que chaque être humain qui regarde la Lune dans les nuits à venir saura qu'il existe un coin d'un autre monde qui est pour toujours l'humanité Référence à Rupert Brooke, poête de la 1ère guerre mondiale, qui écrivit : "Si je dois mourir, ne pensez que ceci de moi: 'Qu'il y a un coin d'un terrain étranger Qui est pour toujours l'Angleterre.'

Avant la déclaration du président

Le Président devrait téléphoner à chaque future veuve.

Après la déclaration du président, au moment où la NASA coupera les communications avec les hommes

Un prêtre devrait adopter la même procédure que pour un enterrement en mer, recommandant leurs âmes au plus profond de l'abîme, concluant avec la Prière du Seigneur.