Phénomènes observés au-dessus de l'île de Trindade (1958)

Le 6 février 1958, le contre-amiral Luiz Felippe Pinto da Luz, sous-directeur du renseignement de la Marine brésilienne, envoie un mémo (qui sera communiqué à l'APRO en Octobre 1964) au Vice-Chef du Haut Commandement de la Marine.

Home

MINISTERE DE LA MARINE
HAUT COMMANDEMENT DE LA MARINE
Rio de Janeiro, D.F.
6 Février 1958

COMMUNICATION INTERNE — CONFIDENTIEL
No. 0043
De: Le Sous-Directeur du Renseignement
A: Le Vice-Chef du Haut Commandement de la Marine

Sujet: Phénomènes observés au-dessus de l'île de Trindade
Référence: Rapport No. 0005, du 6/1/1958, du Chef du Haut Commandement de la Marine au Commandant du Poste Océanographique de l'Ile de Trindade.

  1. Je rapporte à Votre Excelle les informations et conclusions obtenues par le capitaine-de-corvette Jose Geraldo Brandao, agent de renseignement, en rapport avec le phénomène observé plusieurs fois dans cette zone de l'Ile de Trindade.
  2. De mon opinion les faits rendent nécessaires une enquête très précautionneuse, et je voudrais suggérer à Votre Excellence les procédures suivantes :
    • a) d'ordonner une an exploration dans toute l'île (le préférable serait par des hélicoptères), pour vérifier l'existence de signes de sites d'atterrissages pour tout UAO ;
    • b) d'ordonner l'installation de postes de vigilance sur la partie désertique de l'île, afin de permettre une observation dans toutes les directions de tout phénomène anormal ;
    • c) de recommander à la garnison de rester en alerte afin d'observer et enregistrer tout ce qui peut être observé en rapport avec le sujet, en faisant tout effort possible pour obtenir des photographies (avec des appareils photos de tous types et dans toute situation, même de nuit) ;
    • d) de déterminer que, lorsque des UAOs sont observés, les instruments suivants soient en observation attentive : radar, aiguilles magnétiques, éclairage électrique, moteur à combustion interne, les effets observés doivent être signalés accompagnés des informations déjà incluses dans le questionnaire diffusé par le Haut Commandement; et ce Haut Commandement doit être immédiatement informé de l'ensembles des occurrences ;
    • e) de communiquer au Dpt. d'Hydrographie et de Navigation de la Marine les résultats et mesures prises par ce Haut Commandement.
Home