L'EMI de Pamela Reynolds

En 1991, suite à des étourdissements, perte du langage et difficultés de mouvement de parties de son corps, Pamela Reynolds (parolière et chanteuse américaine, 35 ans) consulte son médecin, qui l'invite à consulter un neurologue. Là une tomodensitométrie révèle que Pamela Reynolds a un anévrisme géant au tronc basilaire.

Opération

Documentaire sur l'EMI de Reynolds

Reynolds subit alors une opération par le neurochirurgien Robert F. Spetzler au Barrow Neurological Institute de Phoenix (Arizona). Spetzler utilise la technique de l'arrêt cardiaque hypothermique dont il a l'expertise et qui consiste à mettre en place une circulation sanguine extracorporelle afin d'abaisser la température corporelle à 15,6 °C (60 °F) en réinjectant le sang progressivement refroidi, arrêter la respiration et les battements cardiaques, et drainer le sang hors de la tête.

EMI

Reynolds racontera être sortie de son corps au moment de l'arrêt de l'EEG. Elle décrira aussi l'ensemble de l'opération à laquelle elle aurait ainsi assisté (anecdotes entre infirmières, instruments chirurgicaux utilisés) avant la phase transcendante du tunnel et de la lumière.

Au terme de <time class="duration">7 heures</time> d'opération, Reynolds est sortie d'affaire.

En 1998 le récit d'EMI est publié dans un livre d'un des cofondateurs de l'IANDS aMichaël Sabom (Dr): Light and Death.

Enquête

La comparaison des chronologies de l'opération et du récit de Reynolds montrent des incohérences dans ce dernier :