Les photos de l'île de Hook

Photo de l'île de Hook

Echoué sur la Grande Barrière de Corail avec sa famille et son ami australien Henk deJong, le photographe breton Robert LeSerrec achète un moteur de bateau et décide de rester 3 mois sur l'île de Hook (Queensland), une des îles Whitsunday (Australie).

Photo de l'île de Hook

Le samedi 12 décembre 1964, tous traversent la Baie de Stonehaven, lorsque la femme de LeSerrec remarque quelque chose d'étrange au fond du lagon. La chose se révèle être une gigantesque créature, comme un tétard géant, estimé à 30 pieds de long. Ils prennent plusieurs photos, se rapprochant progressivement. Finalement LeSerrec et deJong trouvent le courage de l'approcher sous l'eau afin de le filmer. Il se révèle plus grand que supposé, sa longueur estimée allant jusqu'à 75 pieds à 80 pieds . La créature ne bougeant pas, ils se demandent si elle n'est pas morte, mais au moment où LeSerrec commence à filmer la créature ouvre sa gueule et bouge dans leur direction. Alors qu'il rejoignent le bateau, la créature s'enfuit.

Une grande blessure claire était visible sur le côté droit de la queue, et on suggèrera que ce fut cette blessure (peut-être causée par une hélice de bateau) qui avait amené l'animal à se réfugier dans la baie peu profonde. Les yeux, situés au sommet de la tête bien éloignés de l'avant du museau, étaient clairs et avaient des pupilles en forme de fente. Globalement de couleur noire, l'animal avait des rayures transverses brunes et sa peau était d'apparence lisse. Il n'avait ni nageoires ni dorsales, et aucune dent ne fut vue dans sa bouche blanche.

Photo de l'île de Hook

En mars 1965, LeSerrec déclare dans un magazine australien aEveryone, 1965-03 avoir photographié un véritable serpent de mer, ses photos à l'appui.

Enquêtes

Sanderson

LeSerrec commence par approcher les media américains dans l'espoir de tirer un meilleur prix de ses images et, en le mois précédent, Ivan T. Sanderson est contacté pour avoir son avis sur l'histoire. Ce dernier conclut qu'il pourrait s'agir d'un sac plastique utilisé par la Marine US pour des expérimentations de remorquage de pétrole, un ballon Skyhook dégonflé qui se serait recouvert de mousse, ou un boudin de vêtements attachés les uns aux autres.

Par la suite il suggèrera que la créature puisse être un synbranchiforme géant, ou une anguille épineuse (adeptes d'eau douce, généralement de moins de 60 cm de long), puis finit dans un article par proposer une sorte de gigantesque sélacien à l'apparence d'anguille bSanderson, I. T.: True Magazine.

Heuvelmans

Apprenant le cas en 1968, Bernard Heuvelmans commence à enquêter. Il découvre que LeSerrec a laissé des dettes impayées en France et ne semble pas très digne de confiance cHeuvelmans, B: In the Wake of the Sea-Serpents. Hill and Wang, New York., 1969, p. 533.

Shuker

En 1991 dShuker, K. P. N. 1991. Extraordinary Animals Worldwide. Robert Hale, London..

Coleman & Huyghe

En 2003, Coleman & Huyghe indiquent que LeSerrec est recherché par Interpol eColeman, L. & Huyghe, P. 2003. The Field Guide to Lake Monsters, Sea Serpents, and Other Mystery Denizens of the Deep. Tarcher/Penguin, New York.

Newton

En 2005.