C'est en que le terme de "chubacabra" est utilisé par un fermier dans un épisode de la série Bonanza pour désigner un suceur de lait des chèvres Coleman, Loren: "'Bonanza' Creator Dies: Did He Also Create Chupacabras?", Cryptomundo, 8 septembre 2010.

Il faudra attendre quinze ans, en , pour que l'on parle d'un autre type de régime alimentaire, au travers du "vampire de Moca" (Porto Rico), donné responsable de la mort de nombreux animaux de ferme retrouvés exangues et portant des blessures semblables à des piqûres ou des marques de poignard, semblables à ceux que l'on retrouve à la même époque dans les cas de mutilations de bétail aux USA. On rapporte même que, le , un humain aurait été attaqué par une horrible créature recouverte de plumes qui l'aurait forcer à se réfugier derrière des broussailles.

En , à Lares (Porto Rico) les habitants signalent la présence d'une créature simiesque. En non loin de là, d'autres déprédations animales surviennent, accompagnées de destruction de bananiers, causées par ce que la presse locale surnomme le "comecogolos", un hominoïde velu spécifique à l'île.

Ere moderne

Ce n'est cependant qu'à partir de qu'on voit le terme réutilisé : toujours à Porto Rico Etat libre associé aux États-Unis avec un statut de commonwealth, Appelé "Puerto Rico" ailleurs qu'en France, Wagner, Stephen: "On the Trail of the Chupacabras", About.com,, 8 moutons sont découverts morts, exsangues. Alors que les enquêteurs n'envisagent qu'une attaque par un prédateur connu, tel un renard, d'autres sont troublés par la découverte de 3 marques étranges de perforation sur la poitrine des animaux, qui leur rappelle des événements de 1991, ou les cas de mutilations animales intervenues quelques décennies plus tôt, aux USA mais aussi à Porto Rico.

Vers la 2nde semaine d'août, à Barrio Campo Rico (Canóvanas, au nord-est de Porto Rico), vers 16:00, Madelyne Tolentino Maldonado aide sa mère a emménager au 1er étage de sa maison, quand elle voit quelqu'un reculer en voiture, apparemment effrayé par quelque chose. Elle aperçoit alors devant chez elle, à travers la fenêtre, une créature sur ses 2 jambes, les "bras" relevés comme prête à l'attaque. Mais sa caractéristique la plus bizarre reste comme une série de "plumes" rougeâtres aplaties sur son dos. Puis Madelyne crie et la créature s'enfuit, bondissant comme un kangourou. La mère de Madelyne essaye d'attraper la créature qui se dirige vers la forêt avec l'aide d'un homme, mais elle leur échappe. Ce dernier dira que ses "plumes" s'étaient redressées comme des pics, qui changèrent de couleur. Un autre jeune homme lança des bouteilles sur la créature Plá, Lucy: "Los Chupacabras: The Interview - Part 1", Ufo Digest, 27 mars 2011.

Ce sont jusqu'à 150 animaux de ferme qui sont tués par un prédateur non identifié, donc le pelage semblait brûlé par endroit, laissant la peau découverte. Dans la plupart des cas, comme les moutons, les animaux sont retrouvés exsangues avec de petites perforations. Parce qu'un certain nombre d'entre eux étaient des chèvres, les habitants commençent à parler de "chupacabra", un terme espagnol désignant un "suceur de chèvres".

Le soir du (7?) septembre, vers minuit, toujours à Campo Rico, Jose Collazo (policier) est réveillé par l'alarme de sa voiture. Armé de son pistolet il sort et voit une créature qui semble essayer de mordre son chien. Elle se relève alors, semblant faire dans les 5 pieds de haut, et Collazo, se sentant menacé, tire sur elle. La créature s'enfuit alors. Aucune trace ne sera retrouvée cependant Martín, J.: Evidencia OVNI, n° 8.

Le même jour Misael Negrón (jeune), toujours à Campo Rico, voit sur son balcon (2ème étage) une créature de 4 et 5 pieds de haut, elle a la peau sombre, une tête ronde avec un menton pointu, de grands yeux rouges, pas d'oreilles et ce qui semblait être 2 longs crocs sortant de sa bouche. Elle avait un cou fin, des bras fins avec des mains à 3 doigts et des griffes acérées. Elle avait 2 grandes jambes solides et le long de sa colonne vertébrale ce qui semblait être une crête aiguisée, qui semblait phosphorescente et changer de couleur du vert au bleu, au rouge, orange, vert et violet. La créature semblait inspecter le voisinage depuis le balcon, avant de se voir observée et regarder par la fenêtre avant de partir.

Le lendemain, encore à Campo Rico, la nuit, Angel David Negron rencontre à son tour une créature crouching next to a mutilated goat in his back yard. The creature upon being discovered jumped up and landed in front of the witness, who it then chased up a window. It then ran quickly into the woods and disappeared. The dead goat had apparently being drained of blood and the internal organs were missing. The creature emitted a loud buzzing sound as it ran away from the area.

Une des chèvres tuées par le prédateur mystérieux vu par Mme Carballo
Une des chèvres tuées par le prédateur mystérieux vu par Mme Carballo

Une autre vague de massacres commence en , toujours à Porto Rico. La nuit du , 30 poules de Mme Teide Carballo sont tuées par un prédateur. La nuit suivante, ce sont 4 autres poules et 2 chèvres, dont une portait un petit. Carballo dit les avoir tous sont retrouvés exsangues, avec une incision à la gorge, et avoir aperçu une créature bipède par la fenêtre, marchant un peu comme un bossu ou comme un "singe" "Attacks in Miami", Miami UFO Center, 1996. On envisage alors qu'une population de singes rhésus, utilisés pour des expériences sanguines à l'époque dans la région aurait pu s'échapper.

Affiche du film La mutante en , montrant la créature hybride humaine-extraterrestre, avec des pics sur le dos
Affiche du film La mutante en juillet 1995, montrant la créature hybride humaine-extraterrestre, avec des pics sur le dos

Toujours est-il que le "portrait-robot" du chupacabra commence comme celui d'une créature bipède d'environ 1 m de haut et au pelage gris, avec une caractéristiques toutefois moins commune : une sorte de "pics" sortant de son dos.

Evolution

Au fil du temps, d'autres victimes de chupacabra sont signalées aux USA, au Mexique, et même en Australie. Les descriptions de la créature évoluent aussi à partir de la fin des années 1990s. En 2000 on décrit le plus souvent les chupacabras comme des créatures canines, sur 4 pattes Coleman, Loren: "Chupacabras Again", Cryptomundo, 30 octobre 2010, et l'on évoque par conséquent de plus en plus la théorie de canidés atteints d'une maladie (la mange sarcoptique) les privant de fourrure Radford, Benjamin: "'Ugly Beast' Found in Texas: Another Chupacabra?", Live Science, 15 juillet 2010 et obligeant les prédateurs affaiblis à attaquer des proies d'élevage plus faciles. Des cadavres sont mêmes retrouvés, dont l'analyse ADN rêvele qu'il s'agit de coyotes Radford, Benjamin: "'Ugly Beast' Found in Texas: Another Chupacabra?", Live Science, 15 juillet 2010. C'est aussi à partir de cette date que certains enquêteurs relie la mention de pics sortant du dos de la créature à la sortie du film La mutante, en juillet 1995 Carey, Bjorn: "El Chupacabra Mystery Definitively Solved, Expert Claims", Fox News, 23 mars 2011.

Creighton, G.: "Vampire 'Chupas-Chupas' in Puerto Rico", Evidencia Ovni n° 8 (traduit de l'espagnol à l'anglais), p. 10