Jenny Randles définit 3 critères :

  1. Nombre d'observateurs qualifiés ou entraînés ["Catégorie"]
    1. 2 points – 1 observateur officiel (pilote, astronome professionnel, qui utilisa son expertise en faisant l'observation) ou plus
    2. 1 point – 1 observateur expérimenté ou plus, pas nécessairement professionnel mais de bonne stature (police, personnes formée à l'étude des ovnis).
    3. 0 points – Observateurs non expérimentés. La plupart des cas d'ovnis tombent dans cette catégorie.
  2. Classe d'observation ["Classe"]
    1. 6 points – Enregistrement permanent effectué – tel des traces physiques ou physiologiques laissées, des photographies prises, des mesures faites avec des instruments et enregistrées.
    2. 5 points – Effets physiques temporaires signalés. Occupants ou entités. Interférence avec véhicule. Effets EM. Incohérence temporelle.
    3. 3 points – Objet vu au voisinage avec des caractéristiques non susceptibles d'être observées chez un phénomène d'origine humaine ou naturelle. Pas d'effets noté localement.
    4. 1 point – Objet distant ou point lumineux. Forme non clairement distinguable.
  3. Nombre total de témoins ["Groupe"]
    1. 2 points – 2 témoins indépendants ou plus en des endroits différents.
    2. 1 point – 2 témoins ou plus en un endroit.
    3. 0 points – 1 témoin seulement.

Ainsi, par exemple, le manuel du BUFORA suggère que Lakenheath était un cas "A1a" (10 points), alors que l'incident de Villas Boas était un cas "C1c" (6 points).