L'observation de Redlands

Le dimanche 4 février 1968 à 19:20 à Redlands (Californie), au-dessus d'une zone résidentielle dans cette ville d'une population de 30 000 habitants, un disque a été vu. Les témoins le d�crivent ayant une rang�e de 8 à 10 fenêtres, panneaux ou ouvertures aux couleurs changeantes. Plus d'une demi-douzaine d'entre eux ont vu 7 choses, crachant des flammes (ou ce qui ressemblait à des flammes) rouge orang� � la base qu'ils ont décrit comme ressemblant à des réacteurs.

Cet objet, dont la taille est estimée à 50 pieds de diamêtre, stationnait à une hauteur estimée de 300 pieds environ. Les estimations varient, mais il en est sorti environ 300 pieds. Les citoyens sont sortis dans la rue parce que les chiens aboyaient et, parce qu'ils avaient entendu un bruit inhabituel, et rapidement il y avait des gens à peu près dans toute la rue. Il fut estimé que plus de 100 témoins étaient concernés, et 20 furent directement interrog�s.

L� se trouvait un objet vu par de nombreuses personnes. Il stationna, puis fon�a au double de son altitude environ, stationna à nouveau, et descendit à travers Redlands à courte distance, stationna à nouveau, et enfin d�colla rapidement vers le nord-ouest. L'observation a dur� 5 mn.

Enqu�te

Universit� de Redlands
Universit� de Redlands

Le Dr. Philip Seff (professeur de g�ologie), le Dr. Reinhold Krantz (professeur de chimie) le Dr. Judson Sanderson (professeur de math�matiques) et l'artiste John Brownfield (professeur d'art), qui sont tous de l'Universit� de Redlands et font partie des témoins, vont enquêter sur l'affaire pendant 3 mois. Ils interrogent 20 témoins ; Brownfield dessin une reprèsentation du ph�nom�ne d'après les descriptions donn�es indépendamment par ceux-ci qui valideront sa peinture composite. Seff se rend au journal local pour proposer qu'il parle de l'affaire s1Sharon Warren (hormis cet entrefilet et le travail des enquêteurs, le cas ne recevra pas d'autre publicité).

Le dessin de Browsfield s2[APRO]
Le dessin de Browsfield s2[APRO]

Un membre de la base a�rienne de Norton fait une enquête superficielle, constatant que la base de March n'a rien d�tect� d'anormal sur son radar (elle ne le pouvait pas en fait), et qu'un avion l�ger a atterri � l'aéroport de Tri-City à 19 h 15 (PST). Cependant, une vérification avec la police et les témoins exclut que l'observation ait pu avoir lieu avant 19 h 20, et une vérification avec l'aéroport indique cet avion venait de Los Angeles et n'a jamais approché à moins de 6 miles de la ville (et n'est donc pas passé au-dessus, et il est de toute façon interdit de voler à moins de 1000 pieds au-dessus de la ville). Cet avion, un Bonanza à propulseur unique, sera examiné par Seff et ses coll�gues alors qu'il était en hangar s3[Hynek].

L'équipe de Seff, elle, �met les conclusions suivantes :

Blue Book

Le projet Blue Book interroge Seff et ses coll�gues par t�l�phone et classe l'affaire comme avion probable. Cette conclusion suscite les critiques de Hynek et de McDonald, qui tentera de saisir cette occasion pour remettre en place des Auditions de la Chambre sur les ovnis. Jerry Pettis, un membre de la Chambre de Californie, �voque publiquement la possibilité après les observations. McDonald dit � Malone qu'il a contacté le Reprèsentant Udall en lui demandant de pousser Pettis à agir s4McDonald à Malone, 12/20/68, M.L. < McCarthy.

R�f�rences :