Observation

Kenju Terauchi
Kenju Terauchi
Dessins de Terauchi des traffics non identifiés rencontrés par son Jumbo Jet : en haut les lumières ovni devant l'avion et un schéma détaillé des lumières, au milieu l'aspect de silhouette de l'ovni énorme, et en bas comment celui-ci est d'abord apparu sur l'écran radar de l'avion MUFON UFO Journal
Kenju Terauchi

Le , le capitaine Kenju Terauchi des JAL pilote le vol 1628, un avion-cargo au-dessus de Fort Yukon (Alaska), en route depuis l'Islande en direction d'Anchorage (Alaska). Le jet vole à 10500 m, à une orientation de 215 ° au-dessus du Nord-Est de l'Alaska.

, les 2 membres de son équipage et lui se rendent compte que leur Boeing 747 est accompagné de 2 lumières de la taille d'un avion - ils supposent d'abord qu'il s'agit d'avions de l'USAF - toutes 2 émanant d'un objet étrange. De la forme d'un noix (ou une sphère entourée d'un anneau), ce dernier fait au moins 2 fois la taille d'un gros porteur. Il reste à la hauteur du 747 pendant plus de avant de disparaître. Les ovnis émettaient des lumières vertes et jaunes. L'observation est partiellement confirmée par des radars.

Enquête

CSICOP

Le CSICOP publie d'abord sa "solution" de l'observation comme étant Jupiter et Mars.

FAA

Suite aux données radar identifiées, la FAA mène son enquête.

Maccabee

Sur la base des investigations de la FAA et d'interviews de l'équipage, Bruce S. Maccabee mène sa propre enquête poussée Maccabee, Bruce S., "The Fantastic Flight of JAL1628", IUR vol. 12, n° 2, CUFOS, 1987-03. Il conteste notamment la possibilité d'une méprise astronomique.

Alessandri

Robert Alessandri propose l'explication d'une aurore polaire, qui peut se produire à cet endroit.