L'Atlantide

Île hypothétique dont l'histoire, selon Platon, qui n'est pas d'une fiction, mais une histoire véritable et d'un intérêt capital aPlaton: "Timée", 26n-27b, Dialogues, -357 est mentionnée à travers Critias (riche Athénien disciple de Socrate et parent de Platon lui-même), qui la tenait de son arrière-grand-père, Dropidès, qui se l'était lui-même vu confier par le législateur Solon (vie siècle av. J.-C.) une confidence que lui-même tenait d'un prêtre égyptien du temple de Saïs :

En ce temps-là, on pouvait traverser cette mer Atlantique. Elle avait une île, devant ce passage que vous appelez, dites-vous, les colonnes d'Hercule. Cette île était plus grande que la Libye 1Le terme Liby désigne l'Afrique du Nord pour les grecs anciens et l'Asie 2Le terme désigne l'Asie Mineure des Grecs anciens réunies. (…) Or, dans cette île Atlantide, des rois avaient formé un empire grand et merveilleux. btrad. Albert Rivaud

Le prêtre entreprend ensuite de narrer la lutte des Hellènes menés par Athènes, puis d'Athènes seule, contre les soldats atlantes venus des îles du fond de la mer Atlantique, événements qu'il situe 9000 ans avant son époque. Peu après la victoire, des tremblements de terre surviennent à Athènes ainsi que dans l'Atlantide :

Dans l'espace d'un seul jour et d'une nuit terribles, toute votre armée athénienne fut engloutie d'un seul coup sous la terre et, de même, l'île Atlantide s'abîma dans la mer et disparut. Voilà pourquoi, aujourd'hui encore, cet océan de là-bas est difficile et inexplorable, par l'obstacle des fonds vaseux et très bas que l'île, en s'engloutissant, a déposés. c trad. Albert Rivaud

Le Timée donne ensuite une description générale de la civilisation atlante, de son expansion, de la guerre contre Athènes et de la destruction finale de l'Atlantide.

Par la suite le sujet sera abordé par de nombreux auteurs, comme Brad Steiger.

dPlaton: "Critias", Dialogues ePlaton: "Critias", Hermocrates (perdu).