Bob Wood
Robert M. Wood

En 1945 "Bob" Wood entâme une licence d'ingéniérie aéronautique à l'Université du Colorado, pendant laquelle il réalise des travaux pour General Electric : durant l'été et l'automne l'année suivante, il effectue les graphes des données de lancements de V-2 à White Sands, à l'été l'année suivante fabrique et teste le prototype d'un système de contrôle piloté par ignitron pour les armes navales, et en l'année suivante un prototype de gyroscope pneumatique piloté par air. En l'année suivante il obtient sa licence, puis part à Cornell pour préparer un doctorat de physique. Là il travaille l'été pour Douglas Aircraft, réalisa des analyses de données aérodynamiques pour les missiles Nike Ajax ou Honest John en l'année suivante. Il enseigne également la physique aux nouveaux venus à l'Université. En 1953 il obtient son doctorat de Cornell et continue à travailler pour Douglas Aircraft sur les contrôles automatisés et l'analyse de concepts avancés. A partir de l'année suivante il travaille effectue des analyses aérodynamiques de portée ballistique pour l'Armée US au Site d'Essais d'Aberdeen, avec en l'année suivante une mission de conseil sur les systèmes de ravitaillement en vol pour Flight Refueling, Inc.

McDonnell Douglas (1956-1993)

A partir de l'année suivante Wood entâme le reste de sa carrière chez McDonnell Douglas (employé n° 05325). On lui demande de résoudre le problème de surchauffe du missile Nike Zeus, fait d'aluminum. Il met en place un Groupe de Thermodynamique et résoud le problème avec une des premières utilisations des ordinateurs, montrant qu'une couche de Teflon permettrait de conserver au missile une température acceptable pour les temps de vols limités prévus.

En 1962 on lui demande d'améliorer l'utilisation des financements d'IRAD (Independent Research and Development) chez McD, ce qui amène à la création d'un Département de Recherche et Développement afin de se focaliser sur la technologie critique pour la compagnie. This group captured nearly all the CRAD they bid on.

Wood rencontre Paul R. Hill, un autre scientifique qui s'intéresse aux ovnis, à son bureau de la NASA de Langley.

A la fin des années 1960s, McD demande à Wood de déterminer comme elle pourrait développer des dispositifs de propulsion basés sur le contrôle de la gravité comme cela semble être le cas pour les ovnis. Ceci débouche sur une évaluation significative des signalements d'ovnis et une compréhension approfondie de la littérature technique et des témoins d'ovnis. Pendant le Projet Colorado, Wood discute avec le Comité Condon Committee et les briefe sur les concepts de propulsion avancée qui pourraient s'appliquer à des appareils extraterrestres.

En 1970 on lui demande d'en apprendre assez sur les radars pour que la compagnie puisse sélectionner et superviser un sous-traitant spécialisé en radars pour le système Hardsite d'arme défensive destiné à protéger les installations US critiques. We won the job with General Electric-Syracuse as our subcontractor. Later, I was asked to take over from Bell Labs the highly specialized radar detection and discrimination of warheads from decoys. With a small group, our digital simulations of radar responses solved the problems and we were given the sole responsibility for this function.

En 1976 on lui demande de gérer le programme IRAD. We decentralized the control, and helped the principal investigators to perform like talented salesmen. As a result our scores became the highest in the MDC and matched the best in industry.

En 1983, sur la base de son expertise continue dans les radar, I was asked to manage a highly classified intelligence program.

En l'année suivante on lui demande d'aider la company win the Space Station project. We won, and I was put in charge of the Advanced Development Projects on Space Station. Our customer was very well-satisfied during the competitive Phase B. On the final winning proposal I was responsible for the "Other Factors" volume, including information in both technical and non-technical areas.

En 1987 il assiste in writing the executive summary of the MLV-II proposal. This proposal won, became Delta II and is the basis of a major portion of our business now.

En 1990 il est nommé comme the proposal manager of the "Mobile Remote Manipulator Development Facility" bid at Houston. I orchestrated the proposal, dealt with all the interfaces, got the price as low as possible, and we won the job.

En l'année suivante il est sélectionné pour être un membre-clé de the Malcolm Baldrige application for quality. This challenge resulted in an excellent submission for evaluation. Our application's excellence compared better than most in the Corporation.

En l'année suivante on lui demande d'écrire le executive summary for the Centrifuge Facility, a device that would go in the Space Station and spin plants and animals. This proposal also won, although there were two bidders and two winners. This project is still not decided, with the various redesigns of Space Station influencing the authorization of the money. Our last proposal named me as the Chief Scientist for this project.

to his most recent work on technology for the United States Space Station. His 43-year career was with Douglas Aircraft and McDonnell Douglas, which involved defensive missile design, radar technology, and electronics.

Documents MJ

Le vendredi 8 octobre 1993, Wood quitte McDonnell Douglas après 43 ans de service. Il s'engage dans le projet destiné à collecter et authentifier les "documents majestic". Il déclare : Nous avons simplement fourni la documentation stunningly détaillée qui semble to place the stamp of reality upon la récupération de véhicules extraterrestres écrasés par les Etats-Unis de 1947 à 1954. Ceci valide ce que la plupart des gens acceptent déjà : il existe une vie extraterrestre et nous ne sommes pas seuls.

Auteur de :