Marc Thirouin

Thirouin
Marc Thirouin

Thirouin naît en 1911 à Chartres (Eure-et-Loir). Aprés des études de Droit, il devient avocat et fait une longue carrière juridique à Paris. Il fait partie de la Société d'Etudes Atlantéennes (visant à rechercher l'Atlantide, ayant des correspondants dans le monde entier et éditant la revue Atlantis qui traitera de nombreux sujets, dont les soucoupes volantes en mai 1951 et le mois suivant), fondée en 1926 par Paul le Cour auquel il collabore activement, déjà bien avant la guerre.

Dès début 1949, Thirouin prend contact avec les millieux américains par l'intérmédiaire de l'USAF et, en l'année suivante, entre par leur biais en contact avec Eric Biddle, un londonien cherchant à créer un organisme ufologique. Tous 2 décident de collaborer et échanges de nombreux courriers en l'année suivante. Tous 2 conviennent finalement de créer une revue commune, nommée Uranus en Angleterre, et Ouranos en France.

Ouranos

Le samedi 24, 4 ans jour pour jour après l'observation de Kenneth Arnold, Thirouin fonde à Paris la CIE Ouranos dont il est directeur général, sortant le 1er numéro de la revue (14 pages de 13,5 cm par 9 cm, expédiées directement de Grande-Bretagne comme une lettre ordinaire). Le n° 2 paraît en octobre 1952, à un format un peu plus grand. Henri Chaloupek se souvient : La diffusion de cette revue fut très difficile ; Marc Thirouin était un très mauvais organisateur, n'avait aucun sens pratique, ce qui fut très néfaste pour la gestion de la revue qui dut avoir environ 130 abonnés au tout début. En plus, sa santé était des plus mauvaises, une tuberculose le minait et les antibiotiques qu'il était obligé de prendre avaient également parfois une influence sur son cerveau ; ceux qui le fréquentaient assidûment s'en rendaient bien compte.

Thirouin avec Jimmy Guieu
Marc Thirouin

En l'année suivante, Thirouin fonde le Centre international de Documentation et invente l'accronyme ESPl. Il a une fidèle collaboratrice en la personne d'Yvonne de Saint-Aubin (décédée le mercredi 22). En 1954, c'est Thirouin qui mène l'enquête sur l'affaire Dewilde aDewilde, M. & Mary, R.-L.: Ne resistez pas aux extra-terrestres, Editions du Rocher, 1980, ISBN 2-268-00085-0.

A partir de l'année suivante, il devient rédacteur-en-chef de Atlantis, célèbre périodique ésotérique fondé à Paris en juin 1926 par Paul Lecour (décédé le vendredi 5 février 1954), jusqu'en 1959). En 1956 il écrit l'avant-propos de Black-out sur les soucoupes volantes d'un des enquêteurs d'Ouranos, Guieu.

Thirouin établit une corrélation entre les passages d'ovnis et les perturbations électromagnétiques constatées au sol. À partir de 1969, Aimé Michel est son conseiller technique.

Titulaire de nombreuses distinctions, membre de l'Association française pour l'Avancement des Sciences, Thirouin reçoit la Plaque de Grand officier de la Société des Arts Sciences & Lettres en 1971 a Paris. Aprés avoir consacré plus de 20 ans a la recherche ufologique, il décède à Valence le samedi 22.

L'AAMT est l'Association des Amis de Marc Thirouin.

bLes débuts de l'ufologie en France - Souvenirs d'un soucoupiste, LDLN, Hors Série, 1997