Graham Sheppard

Home

Sheppard naît le 11 décembre 1942 dans le Pembrokeshire (Grande Bretagne). Il a son premier intérêt pour les ovnis lorsque, en 1953, il voit quelque chose d'étrange dans le ciel.

Ingénieur en télécommunications

Tout en rêvant de devenir pilote, il travaille comme ingénieur des télécommunications sur un prototype de modem — un appareillage technologiquement avancé occupant une salle entière. A l'époque où il travaille pour le Bureau de la Poste il est également basé à la station de Satellite terrestre de Goonhilly Downs sur le Lizard à Cornwall.

Pilote

Par la suite il suit une formation à la Faculté BEA/BOAC de Formation Aérienne de Hamble, à Southampton, dont il sort diplômé pour voler comme commandant de bord sur les appareils de Vickers Vanguard la BOAC à partir de 1966. Les 30 années suivantes il pilote pratiquement tout type d'appareil, passager et cargo, pour la BOAC et puis, lors de son rachat par BEA, pour British Airways (BA). Au milieu des années 1970s Sheppard il prend 2 années sabbatiques en Afrique, pilotant un bimoteurs Britten-Norman Islander pour le service de médecins-volants de la Zambie ; par la suite il pilote sur des lignes domestiques au Malawi.

[an error occurred while processing this directive]

En 1967, lors d'un vol d'Ecosse à Londres, l'équipage de Graham Sheppard est averti d'un traffic à haute vitesse en direction opposée, d'identité inconnue. Presque immédiatement Sheppard voit sous lui et à environ 300 m à l'ouest un phénomène en forme de disque qui passe à une vitesse qu'il estime à 1300 km/h.

Cette même année, lors d'un vol de nuit de Londres à Gibraltar, Graham Sheppard et son équipage voient ce qui semble être une démonstration aérobatique par 2 appareils non-identifiés. Les 2 phénomènes sont confirmés mais pas identifiés par le radar de Bordeaux.

Après avoir fait part à des journalistes de ses préoccupations concernant ces quasi-collisions, Sheppard est summoned to the office of Lloyd Griffiths, British Airways’ chief pilot for the Boeing 757 and 767 fleets. La correspondance qui suit indique que BA is not putting its collective head in the sand on this topic mais avertit de la réaction des media impliquant une ridiculisation de vos points de vue et des dommages en découlant pour votre image en tant que capitaine des BA. It stated that Sheppard should be in no doubt about the “likely repercussions” of further disclosures.

En 1989 he met and befriended the UFO researcher Timothy Good. In his book Unearthly Disclosure (2000), Good included an account of an experience in which, while flying a Cessna 172 from San Juan to Mayagüez, Puerto Rico, Sheppard, after passing over the Arecibo radio telescope, suddenly found himself impossibly far off course. His instruments — still, apparently, functioning normally — had recorded that he had passed over hills 3900 feet high while flying at a constant 2200ft.

Sheppard was kept busy on the lecture and conference trail until incapacitated by myelofibrosis. He was a musical polyglot, able to play many instruments, but with a particular skill for jazz clarinet and saxophone. His abilities as a raconteur, and his ability to be always credible, as well as immensely likeable, brought great conviction, as well as entertainment, to any discussion of the unexplained in which he participated.

His discussions with the press about his experiences led to his being censured in 1993, with the threat of dismissal from British Airways if he continued to air his views. After this he remained circumspect until his retirement. Thereafter he became a popular speaker at UFO conferences and seminars.

En 1994, Sheppard quitte BA.

En 1995, suite à la quasi-collision entre un 737 de BA avec 60 passagers à bord et un objet illuminé en forme de wedge où les pilotes n'ont pas entrepris de manoeuvre evasive, il briefe le JAWG (Joint Airmiss Working Group) sur le fait que on suivre un instinct gut dans ce genre de cas peut faire caler l'avion.

Sheppard meurt le 24 août 2005.

"Graham Sheppard", Times Online, 18 octobre 2005.

Home