Fontès
Olavo Fontès

Fontès naît le lundi 9 juin 1924 à Bahia (Brésil). Docteur en médecine, gastroentérologue professeur à l'Ecole Nationale de Médecine de Rio de Janeiro.

APRO

Au Printemps 1957, Fontès rejoint l'APRO comme correspondant au Brésil. Il raconte aux Lorenzens que, comme d'autres Sud-américains, il pensait que les "soucoupes" étaient un phénomène yankee jusqu'à ce qu'elles apparaissent au Brésil.

Ubatuba

Le 12 septembre, quelque chose explose à Ubatuba (Sao Paulo) au bord de la mer et crible la plage de débris métalliques. Un journaliste brésilien rapporte la désintégration en vol d'un ovni et affirme en détenir un fragment léger comme du papier, qu'il tranmet au docteur Fontès. Ce dernier fait pratiquer une analyse du débris par un laboratoire rattaché au ministère de l'Agriculture brésilien. Fontès décrit ainsi cette pièce à conviction :

(...) surface irrégulière et fortement oxydée (...) percée de crevasses presque microscopiques (...) couverte d'un matériau blanchâtre et pulvérulent en couche mince. (...) Cette poudre fine et sèche présentait quelques ressemblances avec les cendres pulvérulentes d'un tison de charbon de bois, comme si les fragments avaient été calcinés ou exposés à une chaleur excessive. (...) Le matériau était léger, nettement plus que l'aluminium.

Les travaux du laboratoire, tels qu'ils ont été étudiés par le biologiste et professeur à la Sorbonne Rémy Chauvin, indiquent que l'objet est fait de magnésium :

d'un haut degré de pureté, sans autre élément métallique, une pureté inhabituelle que l'on ne trouve pas sur notre planète. (...) Densité trouvée : 1,86 au lieu d'une densité tournant autour de 1,74 (à laquelle on se serait attendu)

Une faible quantité de magnésie fut détectée. Une deuxième analyse effectuée en Californie donne une proportion de magnésium pur à 99,9 %. D'infimes parties de zinc, de strontium, de chrome et de manganèse purent être révélées. Rémy Chauvin souligne dans son livre intitulé Certaines choses que je ne m'explique pas... 1973 qu'une telle préparation était impossible à manufacturer en 1957 Fontes, O. T.: Un rapport sur l'enquête d'échantillons de magnesium d'une explosion d'ovni au-dessus de la mer dans la région d'Ubatuba du Brésil.

Certains échantillons se perdront, certains seront détruits au cours de l'analyse et les militaires se mèleront de l'affaire. Le jeudi 27 février 1958, Fontès écrit à ce propos une lettre au représentant de l'APRO en Arizona et donne une idée précise de la situation au Brésil à cette époque.

Villas Boas examiné par Fontès
Villas Boas examiné

Pendant les 12 années qui précédent sa mort, Fontès étudia des rapports très étendus sur les ovnis au Brésil, et enquêta personnellement sur 300 cas. Parmi ces cas se trouva celui d'Itupai ou d'Antonio Villas Boas, paysan brésilien qui a eut des rapports sexuels avec une extraterrestre, dont il enregistra les déclarations qui restèrent longtemps secrètes.

Fontès meurt d'un cancer galopant le jeudi 9 mai 1968.