Deforge naît en . Il devient directeur du groupe scolaire Albert Camus à Eragny-sur-Oise.

1ère observation

Dessin du témoin

Le à Eragny (Val d'Oise) Monique Gerghigny, 40 ans, informaticienne d'Eragny", une mère de famille rentrant de son travail voit depuis le train, au dessus du Val d’Argenteuil, une forme allongée d’un orange extrêmement lumineux, Les bords éclairés étaient nets. Au même moment, Jacky Gerghigny, son mari, dessinateur industriel, parent d'élève de l'école, sort sa voiture du garage au jardin pour aller chercher son épouse à la gare de Conflans quand il entend un bruit violent et allant en s’amplifiant qui venait dans (son) dos alors qu'il est éloigné de la route et que derrière leur maison se trouve la campagne. Il ajoutera : J’ai eu un court instant peur que quelque chose vienne me percuter dans le dos. Ce bruit, il ressemblait à un énorme grincement de frein mélangé à une sorte de hurlement. Leur fille, Véronique, 11 ans, a également entendu le bruit. A 19:05 Mme Gerghigny aperçoit à nouveau l'objet à Conflans St Honorine. Lorsqu'on évoque la possibilité d'un avion elle répond qu'aucun avion n’aurait paru aussi gros et n’aurait pu avoir une surface éclairée aussi grande [Deforge].

Le lendemain matin du , Deforge, une partie de sa classe et des parents d'élèvent observent à leur tour un ovni. Deforge demande à tous de dessiner ce qu'ils ont vu, et de retranscrire leurs témoignages avec des dessins :

Heure Témoin Description
07:55 Laurent L., 11 ans, CM2 Ca avançait, ça s’arrêtait. A l’arrêt, la lumière blanche au centre diminuait, puis augmentait comme des battements de cœur (elle était toujours visible).
08:10 Joanna B. , 10 ans, CM2
08:10 Monsieur T., parent d'élève Au dessus de l’Oise, l’ayant vu rue Cl. Bénard… 4 grosses lumières oranges clignotantes, l’ensemble était gris, il avançait, et il s’arrêtait (300 m du sol).
08:15 C.V.B., 11 ans, CM2 Les phares étaient dirigés vers la caravane où j’habite. C’était immobile. Les lumières bougeaient un peu, comme si ça tournait.
08:15 Véronique T., 11 ans, CM2, fille de M. T Ca avançait, ça s’arrêtait, ça avançait.
08:15 Marie France M., 10 ans, CM2 Ca avançait, ça s’arrêtait. Le ciel était bleu gris.
08:20 Laura V., 10 ans CM2 Ca bougeait comme si ça descendait un escalier. Il y avait 5 phares et 2 n’éclairaient pas (comme sur les caravanes). Ca bougeait un peu.
08:30 V. B., 10 ans, fille de M. et Mme B. Il y avait derrière une espèce de traînée un peu noire qui disparaissait tout de suite.

Un matin, Deforge entend dans la cour certains de ses élèves parler d'observations d'ovnis. Une fois en classe, il fait distribuer papier et feutres à chacun d'entre eux, et leur demande de dessiner ce qu'ils ont vu.

Par la suite, Deforge se transforme pendant ses loisirs en enquêteur bénévole pour l'association Banque OVNI.

Le , à 08:30, Marie Paule P. (10 ans CM2) Descente jusqu’à 1 m du sol. Il allait se poser puis est remonté tout de suite. Il a disparu dans les nuages.

Deforge dépose au commissariat de Pontoise un dossier réunissant l'ensemble de ces témoignages.

2ème observation

Dans la soirée du , toujours à Eragny, Deforge arrive au domicile de sa compagne quand il observe un ballet aérien de formes lumineuses. Il prévient sa compagne et sa fille qui assistent comme lui à ce phénomène, pendant plus d'une heure. Avertis par téléphones, les gendarmes n'accepteront pas de se déplacer. L'histoire paraît dans la presse locale, ainsi que dans le n° 337 de LDLN.

Haravilliers

Deforge est contacté par l'association Banque OVNI pour enquêter sur l'affaire d'Haravilliers.