Bender lors de la 2nde guerre mondiale

Bender naît en . Pendant la 2nde guerre mondiale, Bender sert dans l'Armée de l'Air. Après la démobilisation, il part de West Pittston (Pennsylvanie) pour BridgePort, où il gagne ses galons de cadre en tant que superviseur dans l'usine d'Acme Shear Barker, Gray Roscoe: 1956.

IFSB

En , Bender annonce dans le courrier des lecteurs de Other Worlds notamment la création de l'IFSB, une petite organisation ufologique basée à Bridgeport (Connecticut). Il publie le 1er numéro de Space Review, une revue dédiée à la diffusion de nouvelles sur les ovnis, dans lequel il écrit le mystère des soucoupes volantes sera finalement résolu par des personnes calmes à l'esprit lucide

L'association développe des antennes dans 48 états, recrutant des gens comme August C. Roberts, Dominick C. Lucchesi, ou Gray Barker, son correspondant en Virginie Occidentale. Mais Space Review circule parmi des centaines de lecteurs plutôt que des milliers.

Révélation

En , alors qu'il réfléchit à une hypothèse d'explication des soucoupes volantes, il a une illumination : il est convaincu d'avoir trouvé la réponse, et en fait part immédiatement à Barker dans une lettre le : n'accepte plus aucun nouveau membre jusqu'à ce que le n° d'Octobre de Space Review soit entre tes mains. Il raconte aussi à Roberts que 3 hommes lui ont rendu visite, et ont eu pour effet de le plonger dans un mutisme total concernant tout ce qui touche aux enquêtes sur les soucoupes ! De fait, , lorsque Bender est interrogé par ses amis Roberts et Lucchesi, sa réponse est très souvent : Je ne peux pas répondre à ça.

Le , 18 mois après la création de l'IFSB, ce qui sera le dernier numéro de Space Review fait 2 annonces majeures. La 1ère, intitulée Dernier Bulletin commence comme ceci :

Une source que l'IFSB considère comme très sûre nous a informé que l'investigation sur le mystère des soucoupes volantes approche des étapes finales. La même source dont nous avons des données référencées, qui sont parvenues en notre possession, suggère que publier ces données dans Space Review n'est pas approprié en terme de méthode comme de moment.

Il indique :

Je suis allé au fond du fantastique et j'ai trouvé la réponse.

Pour lui, cette découverte aurait pu bouleverser l'humanité. Son intention serait de publier ses découvertes dans son magazine Space Review mais :

Déclaration d'Importance : Le mystère des soucoupes volantes n'est désormais plus un mystère. La source est déjà connue, mais tout information à ce propos est retenue par ordre d'une source supérieure. Nous souhaiterions imprimer la totalité de l'histoire dans Space Review, mais en raison de la nature de l'information nous sommes réellement désolés d'avoir êté conseillés de ne pas le faire Barker, G.: They knew Too Much About Flying Saucers, pp. 109-110, 114, 138.

La déclaration se termine par :

Nous conseillons ceux engagés dans un travail sur les soucoupes d'être s'il-vous-plait très prudents.

Ce qui attirera l'attention sera le fait qu'après cet article, Bender suspend tout autre publication du magazine et ferme l'IFSB sans autre explication. Ses amis et associés le voient particulièrement effrayé, et perdre l'appetit pendant quelques jours.

MIB

Dessin de Albert Bender représentant sa vision d'un MIB
Dessin de Bender représentant sa vision d'un MIB

Plus tard, dans une interview à un journal local, Bender révèle qu'il a gardé son "secret" à suite de la visite de 3 hommes. Un soir alors qu'il allongé dans sa chambre, à somnoler et réfléchir, il remarque 3 visages dans la pièce. Ceux-ci deviennent peu à peu plus clairs et les détails de leur vêtements se précisent. Ils sont vêtus de noir, comme des prêtres. Une seule différence : il portent des chapeaux d'un genre démodé, qui masquaient en partie les traits de leur visage. Ce qu'on appelle typiquement des MIB.

Bender raconte :

Bender montrant un dessin de MIB

Les yeux des 3 hommes se mirent soudain à s'illuminer Comme des ampoules électriques, et les 3 visages firent de même. Alors, ils convergèrent tous vers moi. La douleur au-dessus de mes yeux devint presque insupportable. Ils semblaient brûler de l'intérieur. Ce fut à ce moment que je sentis qu'ils m'adressaient un message par voie télépathique.

Bender

Les étranges visiteurs confirment alors à Bender que ses spéculations sur la véritable nature des ovnis sont parfaitement justes. Ils lui fournissent même des détails supplémentaires. Mais ils lui demandent de faire cesser la publication de son journal, dissoudre son association, et ne révéler la vérité à personne. Ils lui demandent de jurer sur son honneur de citoyen des États-Unis.

L'amateur d'ovnis en est si terrifié qu'il n'aura de repos avant d'avoir satisfait leur demande. Certains déclareront que l'histoire de cette visite et d'un "avertissement" n'étaient qu'une façade pour une publication qui perdait de l'argent.

Livre

Le semi-mystérieux 'Dr. D' et Bender (à droite) lors d'une soirée à l'appartement de James Moseley, vers 1964
Le semi-mystérieux "Dr. D" et Bender (à droite) lors d'une soirée à l'appartement de James Moseley, vers 1964

En , Bender semble prêt à faire plus de révélations sur son histoire dans un livre Bender, A. K.: Flying Saucers and the Three Men in Black qui se limite aux faits mais décrit étonnamment un vaisseau extraterrestre ayant des bases en Antarctique, géré par des êtres mâles, femelles et bisexués, le tout vu en projection astrale. Les êtres lui auraient dit venir d'un autre système stellaire, avoir adopté des corps humains pour cacher leur nature monstrueuse, et être ici pour extraire un composé chimique de l'eau de mer. Une fois leur mission terminée, Bender serait libre de raconter l'histoire, comme il le fit Bender, A. K.: Flying Saucers, pp. 74 &c.. Bender fournit également des images de soucoupes qu'il connait. On voit le dessin d'un ovni de type avec les 3 boules en-dessous, réminiscence du Haunebu II, à côté d'un objet en forme de cigare, similaire à celles qu'aura diffusé George Adamski.

Par la suite Bender vit dans la région de Los Angeles, mais refusant désormais d'aborder le sujet des soucoupes volantes. Il y décède le "The Man Who First Saw "The Men in Black" Dies", Twilight Language, 2016-04-14.