A la fin de la 2nde guerre mondiale, un bureau scientifique est créé au ministère de l'Air pour suivre l'évolution des techniques et des technologies aérospatiales et la progression des connaissances du milieu aéroterrestre et spatial dans lequel évoluent les aéronefs et les satellites. Il devient par la suite un Bureau de Prospective et d'Etudes, mais ses missions ne changent pas.

En , date à laquelle la vague de témoignages sur l'apparition de "Mystérieux Objets Célestes" prend de l'ampleur en France, ce bureau ouvre (de sa propre initiative) un dossier sur le sujet ovni afin de mieux connaître la nature et la localisation de ces apparitions dans l'espace aérien national.

En , le secrétaire d'Etat des forces armées demande à l'armée de l'air de suivre désormais cette question d'une façon officielle. Une instruction de l'EMAA concrétise cette décision, demandant à tous les grands commandements de transmette au bureau scientifique "air" tous les témoignages d'"ovni" qui seraient recueillis sur leur territoire Alexis, G.: "A propos d'un phénomène spatial non identifié dénommé 'OVNI'", Phénomènes Spatiaux n° 48, juin 1976.

La même fonction serait assurée aujourd'hui par le Bureau Espace Bourdais, G.: IUR, 4, 25.

Charles Mainguy (général) & Françoise de Ruffray: "Le bureau Prospective: son travail, rapport sur les OVNI", Histoire Orale n° 563, Bande 1,face 2 + Bande 2 – Face 1, 1989-10-24, Service Historique de l'Armée de l'Air, Tome 5.