Le Service Technique des Engins Tactiques serait un organisme dépendant du ministère de la Défense.

Pour Jacques Vallée, l'enlèvement de Frank Fontaine ne serait pas un simple canular comme l'ont avoué depuis les 3 protagonistes de cette affaire. Selon les informations recueillies par Vallée, la disparition de Fontaine serait une opération menée de toutes pièces par une "agence ministérielle" à travers laquelle se dessine l'empreinte des services secrets français.

L'affaire de Cergy-Pontoise serait donc une manipulation d'opinion consistant à étudier la façon dont réagirait le public, les médias, les forces de police et les milieux scientifiques face à un événement extraordinaire. Un collaborateur de Vallée affirme avoir recueilli directement les confidences de M. D., l'un des organisateurs de l'opération et membre du STET qu'il rencontra le à Paris.