Antenne française du GEOS, créée en à à Villejust (Essonne) par Gérard Lebat après 2 ou 3 voyages à Genève (Suisse) et plusieurs discussions avec les animateurs du groupement en Suisse.

La revue GEOS International parait régulièrement, jusqu'au n° 9, où elle est renommée Extraterrestres, paraissant tous les 2 mois jusqu'au n° 14. Y contribuent notamment, durant ces 3 ans, Vincente-Juan Ballester-Olmos, Robert Futaully (astronome à l'observatoire de Meudon), Gène Duplantier (Canada), Serge Hutin (écrivain). En est éditée la 1ère série de L'Histoire des Soucoupes Volantes en Diapositives, projet élaboré entre le GEOS France et un éditeur Parisien (éditeur qui déposera le bilan dès cette 1ère série éditée. Lebat prendra la relève et 9 séries paraîtront par la suite, en 15 ans). En , la revue devient bimensuelle et comptera 30 collaborateurs actifs environ. Mais le travail manuel représenté par l'envoi de près de 1000 n° tous les 15 jours devient vite insupportable et le dernier numéro de cette formule voit le jour en . Les problèmes de santé de Lebat l'immobilisant sans rémunération pendant 2 ans grèvent le financement du GEOS France. Le renouvellement des abonnements en n'est pas à son plus haut niveau. Le n° 22 ne sort donc qu'en avec la reprise d'une parution tous les 2 mois.

Le GEOS France édite la revue Hypothèse Extraterrestre. Suite à la déception de l'affaire de Cergy-Pontoise notamment, l'activité de l'association s'écroule en 1981 lorsqu'en 6 mois le nombre de lecteurs de la revue passe de 1000 (dans les années 1970s) à 200 lecteurs. Le groupe disparaît à la fin de l'année.

Michel Piccin sera conférencier au GEOS France.