La notion d'évolution remonte jusqu'aux anciens grecs, mais les premières réflexions sur le sujet sont anéanties par l'Église de Rome.

Au 17ème siècle, cependant, la révolution protestante ainsi que l'épisode désastreux de Galilée donnent à penser au public que le Vatican n'est pas peut-être par la meilleure source d'information scientifique. Néanmoins, l'idée que des gens aient pu évoluer depuis une forme de vie "inférieure" est particulièrement répugnée par la plupart des gens, jusqu'à l'ère victorienne. "L'Homme" (et plus particulièrement l'homme blanc) est considéré comme la forme de vie la plus haute atteignable sur Terre, parmi toutes les autres.

Lamarck réalise la 1ère étude scientifique sur l’évolution des espèces. La théorie de l'évolution est développée par Haeckel. En , l'idée de sélection naturelle est développée dans la Dissertation de Townsend (l'inspirateur de Malthus).

Lorsque Charles Darwin popularise l'idée au milieu du 19ème siècle, c'est un scandale dans les milieux religieux : l'Homme ne peut descendre d'espèces plus anciennes puisque, selon eux, il a été créé par Dieu. Bien que Darwin ait décrit une progression de l'homme primitif vers l'homme moderne, l'idée est vite caricaturée en celle d'un Homme descendant du singe.

Butler Act

En l'État du Tennessee (USA) passe le "Butler act" une loi interdisant l'enseignement de toute théorie contredisant le récit biblique. John Thomas Scopes (professeur de biologie), qui défie l'interdiction, est poursuivi. Il est défendu par Clarence Darrow, contre William Jennings Bryan. C'est le "procès du singe".

Darrow : Je vais vous le lire depuis la Bible : Et Le SEIGNEUR Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Pensez-vous que c'est la raison pour laquelle le serpent est obligé de ramper sur son ventre ?

Bryan : Je le pense.

Avez-vous une idée de comment le serpent se déplaçait avant ça ?

Non, monsieur.

Savez-vous s'il marchait sur sa queue ou pas ?

Non, monsieur. Je ne peux pas savoir [rires dans le public].

Maintenant, vous parlez du nuage qui fut mis dans les cieux après le déluge, l'arc-en-ciel. Croyez-vous à ça ?

Lisez-le.

Très bien, M. Bryan, je vais le lire pour vous.

Votre Honneur, je pense que je peux abréger ce témoignage. Le seul but de M. Darrow est d'insulter la Bible, mais je vais répondre à sa question. Je vais y répondre d'un coup, et je n'ai aucune objection que ce soit, je veux que le monde sache que cet homme, qui ne croit pas en un Dieu, essaie d'utiliser une cour dans le Tennessee...

Objection.

(...) pour l'insulter, et bien que cela demandera du temps, je veux le prendre.

Objection. Je vous exempte de vos idées stupides auxquelles aucun chrétien intelligent sur Terre ne croit.

Dans ses dernières remarques, Darrow admet que son client est coupable et qu'il ne pourrait en tout conscience plaider autrement, mais qu'une cour supérieure devrait trancher sur le fond. Sans surprise, Scopes est jugé coupable, mais revu en appel pour vice de forme.

En le Butler act est aboli.

Les états religieux (Iran, Israël, Arabie Sahoudite) ou soumis à une pression intégriste (Turquie, Egypte, USA) contestent de plus en plus le darwinisme de manière indirecte (enseignement parallèle de la vision créationniste) ou directe (critique de la théorie ou de ses auteurs), comme c'est le cas dans des manuels scolaires distribués en , par Fondation d'Entraide Sociale de la sous-préfecture de Maltepe (un district d'Istanboul (Turquie)) en . Pour les auteurs (non signés) Darwin avait 2 problèmes : 1èrement, il était juif ; 2èmement, il haïssait son front proéminent, son grand nez et ses dents difformes. Il est aussi décrit comme préférant nourrir les singes des zoos plutôt qu’aller à l'école Radikal D'autres scientifiques comme Einstein, Newton, Freud ou artistes Chaplin y sont également insultés de diverses manières.