Incidents de 1978

Home  >  Opération Mutilation Animale  >  Une histoire populaire des mutilations de bétail au Nouveau Mexique, hiver 1975 - printemps 1979

Il y eu en 1978 une augmentation dramatique du nombre de mutilations signalées. Certains cas les plus connus eurent encore lieu dans les environs de la petite communauté de Dulce. Le 24 avril, le même rancher qui en avait été "victime" en 1976, trouva son taureau de 11 mois mort, ses organes sexuels et son rectum manquants. L'officier chargé de l'enquête retire le foie et il était tout blanc et était comme de la bouillie Thompson 1978a. Le Albuquerque Journal parle du cas comme d'une mutilation classique. Des traces semblables à celles trouvées dans le cas de 1976 sont également rapportées.

[officier enquêteur] Je suis troublé comme jamais. Que ce soit humain ou quelque chose d'autre, ils découpent cet animal et ce n'était pas une vache ou un cheval ou un prédacteur qui a laissé ces traces.

Selon l'article, aucun charognard n'a jamais touché la carcasse Thompson 1978a.

Cet incident fut aussi accompagné de signalements de lumières étranges vues dans les environs de Dulce au moment où la mutilation aurait eu lieu.

Comme dans de nombreux autres cas de mutilation, il y eut un rapport non-officiel d'un officier du Department des Jeux et Poissons d'une grande lumière orange dans l'obscurité le long d'une crête directement au sud de la prairie Thompson 1978a.

Afin de déterminer la cause de la mort, le muscle du coeur et d'autres parties du taureau furent envoyées aux Laboratoires Scientifiques de Los Alamos pour analyse. Selon un article paru le 18 mai du Albuquerque Journal 1978a les résultats du test n'étaient pas concluants à cause d'une contamination possible [de l'échantillon] par des sources extérieures. Bien que signalé que plus tard Voir Olson 1978d et Valerio 1979, le foie du taureau et un foie d'animal en bonne santé furent aussi analysés en laboratoire. Par contraste avec le foie "sain", celui du taureau ne contenait pas de cuivre. Au lieu de cela, on trouva qu'il avait une concentration anormalement élevée de calcium, magnésium et phosphore Olson 1978d.

Ce cas fut par la suite décrit dans un article de UFO Report comme 2 autres incidents qui firent l'objet d'enquêtes à Dulce ce printemps-là Nelson 1978. En mai, une vache appartenant au Chef de Police Tribal des Apaches Jicarilla fut trouvée morte ; ses mamelles avaient été enlevées... et il semblait y avoir des bleus autour du corps où plusieurs sangles avaient été attachées. L'article continue en disant qu'à 100 yards au nord environ, l'enquêteur de police trouva plusieurs paires de traces parfaitement rondes, profondément imprimées Nelson 1978: 26.

Quelques semaines plus tard, un autre rancher de la région de Dulce rapporta avoir trouvé sa vache morte et sexuellement mutilée. Selon Nelson, l'officier enquêteur découvrit des traces inhabituelles et d'autres éléments suggérant que l'animal avait été lâché depuis les airs.

Les empreintes rondes étaient éloignées de 50 à 75 yards de la carcasse dans une zone d'armoise épaisse. Il [l'enquêteur] se souvient aussi que plusieurs branches avaient été cassées dans le sommet des arbres au-dessus de la carcasse comme si l'animal avait été descendu à travers les arbres et lâché au sol. Des mouches bourdonnant autour des branches cassées suggéraient que du sang de la carcasse avait été éclaboussé le sommet des arbres Nelson 1978: 26-27.

Le 14 juin, une autre vache mutilée fut signalée dans la région de Dulce par le même rancher dont le taureau avait prétendument été mutilé en avril. Le Albuquerque Journal 1978b décrit la victime comme une vache Hereford de 4 ans. Ses mammelles, rectum et une partie de la livre inférieure sont déclarés manquants ; ses pattes fracturées ; et ses vertèbres brisées. Ailleurs il fut déclaré que l'une de ses cornes s'était brisée et était plantée dans le sol.

L'officier enquêteur dit au reporter du Journal que les victimes sont apparemment soulevées dans les airs vers un endroit où elles sont mutilées, la carcasse étant alors retournée à la pâture la même nuit. Dans l'article l'officier discute aussi de la possibilité que ce bétail soit marqué à l'avance afin de faciliter leur identification de nuit. Pour tester cette hypothèse, le policier annonça que lui et un scientifique d'Albuquerque à la retraite prévoyait de faire une expérience Albuquerque Journal 1978b.

Cette expérience fut menée à Dulce cet été-la. Ses résultats, lorsqu'ils furent publiés dans la presse en décembre, furent à la une. La description suivante est basée sur un article, "New Findings Deepen Mystery of Mutilations", qui fut publié le 15 décembre dans le Albuquerque Journal.

le 5 juillet, à peu près 120 têtes de bétail appartenant à un rancher de Dulce furent rassemblées dans un corral et dirigées dans une glissière sous une lumière ultra-violette. On trouva que 5 animaux avaient "une substance luisante sur le côté droit de la nuque, l'oreille droite et la patte droite". Des échantillons du cuir affecté comme des échantillons de "contrôle" non-affectés furent envoyés à un laboratoire d'Albuquerque, qui rapporta que les cuirs affectés contenaient un dépot significatif de magnésium et de potassium. Bien qu'il y a eut peu de spéculation quant à ce que la substance pourrait être, un des expérimenteurs fit remarquer que que le "bétail mutilé est généralement trouvé reposant sur leur côté droit — le même côté où le bétail vivant est 'marqué' " Thompson 1978b.

Cet article rapporta aussi les résultats d'un autre test, qui semblait fournir un autre indice d'un lien entre ovnis et mutilations de bétail. Selon l'article, le policier de Dulce et son collaborateur d'Albuquerque avaient récemment appris que 4 nuits avant l'expérience du 5 juillet ait été menée, un ovni avait été observé près de Taos. On rapporta que 3 familles vivant à 3 miles au nord-ouest de Taos avaient été surprises à 12:05 par une lumière orange très brillante. L'objet semblait survoler un réservoir de carburant et une camionnette pickup, qui était garé à l'extérieur d'une des maisons. Le matin suivant, une poudre fine fut trouvée sur le toit de l'habitacle du pickup, que l'un des témoins recueillit et mit dans un pot. Lorsque les expérimentateurs apprirent cet incident, ils firent envoyer un échantillon de la poudre au même laboratoire qui avait fait les tests de cuir de vache.

Une analyse préliminaire de cette substance révéla qu'elle contenait des quantités significatives de potassium et de magnésium, les mêmes éléments qui furent trouvés sur les cuirs du test de bétail 4 nuits plus tard Thompson 1978b.

Dans un article publié 2 semaines plus tard dans le Rio Grande Sun, Gail Olson 1978D fait une l'observation supplémentaire que les composants chimiques trouvés dans les cuirs de vache affectés et la poudre de la "machine volante" de Taos sont les mêmes que ceux trouvés dans le foie "blanc et en bouillie" d'une vache qui fut mutilée près de Dulce en avril dernier.

Vers la fin de 1978, les mutilations de bétail garnissaient bien les titres des journaux. La couverture media des cas les plus spectaculaires du Nouveau Mexique suggérait un lien possible entre ovnis et mutilations de bétail. Les résultats de l'expérience et les tests associés semblaient fournir un indice supplémentaire d'un tel lien. Les implications possibles d'un tel lien donnèrent naissance à d'autres spéculation de la presse, en particulier l'année qui suivit.

Home  >  Opération Mutilation Animale  >  Une histoire populaire des mutilations de bétail au Nouveau Mexique, hiver 1975 - printemps 1979