Colmars (A. H. P.) :

Traces mystérieuses dans la montagne

Nice Matin, 11 juillet 1978 Tarade, G.: Exposition.

Home
L'article d'origine
L'article d'origine

M. Mathias, berger bien connu à Colmars-les-Alpes, a découvert récemment dans la montagne, non loin du hameau d'Aurent, à la jonction du ravin de Costete et de la crête du Pasquiers, à hauteur de la cabanne du vallon de Foues, des marques étranges dans la terre : 2 sillons parallèles profonds de 20 à 25 cm, rectilignes, sur une longueur d'au moins 20 m, partant d'un rocher imposant et s'arrêtant net sans que d'autres traces complémentaires puissent laisser supposer l'origine de ces 2 sillons.

Plus troublant : les rochers et les cailloux jouxtant cette zone mystérieuse semblent (selon M. Mathias) avoir été littéralement pulvérisés. Ajoutons à cela qu'en ces lieux accidentés nul tracteur ni autre engin motorisé ne peuvent avoir accès et que même les hélicoptères qui ne laissent pas de traces semblables sur le sol, auraient du mal à se poser.

L'endroit de cette étrange découverte se situe à 3 h de marche d'Argenton et à environ 5 h de Colmars. Un habitant de cette dernière localité n'a pas hésité cependant à accomplir le trajet pour vérifier les dires du berger et les a confirmés à son retour.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie d'Entrevaux qui sera peut-être amenée à établir de plus amples constats.

Le mystère le plus épais plane pour lors sur cette affaire qui semble avoir impressionné les 2 seuls témoins s'étant manifestés à ce jour.

Home